Daddy, à quoi tu joues ? #43 – Horizon Zero Dawn

Il y a des jeux comme ça, à peine sont-ils annoncés que nous savons déjà qu’ils seront incontournables. Horizon Zero Dawn fait partie de ceux-là. Sony et Guerrilla Games ont assez peu communiqué sur la profondeur de jeu, ils nous ont surtout montré des trailers d’un jeu magnifique. La découverte n’en a été que plus agréable.
Voici donc mon avis sur ce jeu qui ne laisse personne indifférent.

Aloy est une petite fille née paria dans un monde redevenu à l’état sauvage 1000 ans après notre ère. Enfin presque sauvage, puisque les machines de notre civilisation sont devenues à leur tour des animaux mécaniques et les nouveaux maîtres de la Terre. Les humains sont revenus à l’âge de pierre, mais une mystérieuse corruption des machines rend leur survie encore plus hasardeuse.
Adulte, Aloy est devenue une jeune femme douée pour la chasse et le tir à l’arc, elle part à la recherche de l’origine de cette corruption…

Horizon Zero Dawn – Bien plus qu’une simple Histoire

Horizon Zero Dawn va encore plus loin que l’aventure d’Aloy. C’est aussi un message écologique montrant ce que pourrait devenir l’humanité si on continue à utiliser la science à outrance sans se soucier des conséquences. Il est aussi question de l’importance des croyances et des répercussions qu’elles ont sur la vie de chacun…

Mais qu’importe toutes ces considérations, Aloy est partie à la chasse sur une carte immense…
Nous avons affaire à un monde ouvert avec ses habituelles missions, principales ou non. À chacun de décider s’il souhaite suivre simplement le scénario ou bien de se lancer corps et âme dans chaque service que d’autres humains auraient à lui demander.

En plus des machines, une faune et une flore que nous connaissons bien sont toujours présentes. Malheureusement pour elles, elles ont pour seul but de nous servir d’aliments ou de matériaux pour nos armes… Mais la carte n’est pas vide, loin de là ! La vie y est partout, qu’elle soit végétale, animale ou robotique. Il y a toujours à faire…
Bien entendu, ce sont les machines qui nous donnent le plus de fil à retordre, car même la plus calme d’entre elles peut être mortelle pour un humain…

En les tuant, on peut récupérer bon nombre de ressources indispensables. Certaines permettent la fabrication d’objets, notamment les flèches, d’autres sont utiles pour le commerce et ainsi obtenir certaines armes ou accessoires.

Les tenues, elles aussi, ont un rôle primordial. En effet, tout au long de l’aventure, Aloy trouvera moult armures pour la protéger. Elles offriront plus ou moins de protection en fonction de leur utilité. Certaines sont plus robustes, mais rendent notre héroïne moins mobile, d’autres lui permettent de rester plus discrète, mais sont plus faciles à perforer… Il en va de même pour les armes. Au fur et à mesure de l’aventure, nous trouverons de plus en plus d’arcs et d’armes différentes pour Aloy, il faudra jongler entre puissance et précision…
Il est quand même à regretter que seul l’aspect physique des armes change, leur puissance, et donc leurs facultés à tuer plus facilement des ennemis, n’évolue pas assez pour aider Aloy dans sa quête.

Il y a aussi un tableau de compétences à débloquer. C’est en gagnant en expérience qu’il est possible de débloquer certaines aptitudes. Même s’il est possible de toutes les déverrouiller au fur et à mesure de l’aventure, il faut bien choisir lesquelles seront les plus utiles au moment présent…

Horizon Zero Dawn – Attention les rétines !

Ce n’est pas compliqué, si vous voulez le plus beau jeu de la PlayStation 4 à l’heure actuelle, c’est Horizon Zero Dawn ! Il n’y a pas à chercher ailleurs…
Ce jeu est absolument MA-GNI-FI-QUE ! Et encore, je ne joue que sur une des premières PS4 sorties. Si jamais vous avez une PS4 PRO et une télé 4K, vous allez en avoir pour votre argent.
Le seul défaut graphique que je trouve à Horizon Zero Dawn c’est la tronche d’Aloy quand elle est enfant. Clairement, les développeurs l’ont foiré. Mais sinon, tout le reste est parfait !

Pas un poil de clipping, de ralentissement ou de je ne sais quoi d’autre… Pour chipoter, on peut dire que la technologie de la PS4 ne permet pas de supprimer complètement l’aliasing, même s’il est peu présent.

Franchement, je ne sais pas où creuser pour chercher la petite bête pour prendre à défaut les qualités graphiques d’Horizon Zero Dawn. Quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, par beau temps ou sous la pluie, sur sol désertique ou sur la glace… tout est fait pour que le jeu nous en mette plein la vue.
Même les bugs de collision  sont quasi inexistants…

Du côté de la musique et des bruitages, nous avons encore une fois affaire à une copie presque parfaite. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir un CD de la bande originale pour me la passer en boucle tant elle est de qualité…

Horizon Zero Dawn – Un gameplay au poil !

On peut donner toutes les qualités graphiques à un jeu, s’il est injouable, il finira aux oubliettes. Les développeurs d’Horizon Zero Dawn sont allés puiser dans ce qu’il se fait de mieux dans l’industrie du jeu vidéo. Uncharted et Tomb Raider pour les phases d’escalade, Metal Gear pour la furtivité, un soupçon de The Witcher III pour les passages montés à dos de broutard mécanique ou pour les quêtes annexes, mais aussi Mass Effect pour les combats ou encore Far Cry pour les phases de tir à l’arc…

Avec un tel melting pot, on aura pu croire au carnage. Mais que nenni ma bonne dame ! Ce savoureux mélange donne une identité à Horizon Zero Dawn, une âme même !
Aloy devient notre égérie, on a envie de la suivre, de connaître son destin et rien, non rien, ne vient déranger notre plaisir de voyager avec elle…

Bien évidemment, il y a la difficulté croissante (saloperies de piafs mécaniques…) qui pourrait bloquer les moins téméraires, mais hormis cela, je ne vois pas ce qui pourrait vous empêcher de finir Horizon Zero Dawn avec plaisir.

Qu’il soit bien clair ! On ne vous propose pas là une promenade bucolique. Les machines, notamment les T-rex, les condors géants, fourmiliers cracheurs de feu ou les vers des sables attaquent bien souvent en meute. Il faudra, tel un prédateur, savoir isoler un animal afin de l’occire sans avertir ses congénères. Dans le cas contraire, le bain de sang est assuré, et c’est celui d’Aloy qui coulera…

De plus, la vélocité des animaux-machines est terrible. Il suffit parfois de deux ou trois attaques pour que le Game Over vienne ternir notre écran. L’écosystème de Horizon Zero Dawn est hostile, Aloy n’y est pas prédateur, mais bien la proie… Il est donc indispensable de chasser pour gagner de l’expérience, d’accomplir des missions annexes afin de glaner de l’armement plus adéquat et de booster ses compétences.

Heureusement, notre héroïne possède le Focus. Il s’agit d’un artefact des temps anciens qui lui permettra de mieux interagir avec son environnement. Il s’agit en réalité d’une oreillette à réalité augmentée qui lui offre la possibilité de scanner son environnement, notamment les machines. Cela lui offrira la vision de leurs points faibles, ce qui est un luxe lorsqu’on est armée que d’un arc, d’une lance et d’un lance-pierres.

Horizon Zero Dawn – Mon avis

Non, Horizon Zero Dawn n’est pas un jeu grand public. Il faut s’y plonger corps et âme, pour au moins 50 heures en mode « je n’ai pas le temps, faut que je le finisse au plus vite » jusqu’à plus de la centaine pour ceux qui sauront en profiter. Mais le plus important est sa profondeur de gameplay. On a affaire à un monde ouvert de toute beauté avec une intelligence artificielle de haut niveau, bien que perfectible.

L’odyssée d’Aloy n’est pas un simple jeu qui finira revendu chez Micromania pour quelques euros, mais plutôt une relique que vous aimerez conserver dans votre ludothèque. Même si vous ne le ressortez plus jamais pour introduire sa galette dans la PS4, il vous restera en mémoire tel un jeu qu’il n’est pas possible d’oublier.

Pour moi, Horizon Zero Dawn restera au Panthéon des jeux vidéo et on en parlera encore telle une référence dans plusieurs générations de consoles.

Produit disponible sur Amazon

Horizon : Zero Dawn

Vendu par : Sony
Prix : EUR 25,99


J’aime Je n’aime pas
Magnifique, bluffant, sublime… Les adjectifs me manquent. Parfois un peu trop difficile
Une durée de vie colossale
Aloy, sublime, élégante et forte
Un level design à couper le souffle
Une histoire prenante
Horizon Zero Dawn
8.7/10
8.7/10
  • Scénario - 8/10
    8/10
  • Jouabilité - 9/10
    9/10
  • Graphismes - 9.5/10
    9.5/10
  • Bande son - 8/10
    8/10
  • Durée de vie - 9/10
    9/10

En résumé

Pour moi, Horizon Zero Dawn restera au Panthéon des jeux vidéo et on en parlera encore telle une référence dans plusieurs générations de consoles.

 

Horizon Zero Dawn
8.7/10
8.7/10
  • Scénario - 8/10
    8/10
  • Jouabilité - 9/10
    9/10
  • Graphismes - 9.5/10
    9.5/10
  • Bande son - 8/10
    8/10
  • Durée de vie - 9/10
    9/10

En résumé

Pour moi, Horizon Zero Dawn restera au Panthéon des jeux vidéo et on en parlera encore telle une référence dans plusieurs générations de consoles.

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.