Daddy, à quoi tu joues ? #69 – Resident Evil 7 : Gold Edition

Ceux qui voyaient en moi un numérologue après la publication du « Daddy, à quoi tu joues ? #66 sur Star Wars Battlefront II » (je vous laisse chercher pourquoi) vont être déçus. En effet, le #69 n’est pas attribué à un jeu de sexe, d’ailleurs je ne sais pas si ça se fait encore, mais on reste malgré tout dans le PEGI 18 avec Resident Evil 7 : Gold Edition.
Alors, on se refait une virée sur la propriété des Baker ?

J’ai déjà publié un test de Resident Evil 7, je vous invite donc à lire le Daddy, à quoi tu joues ? #38 – Resident Evil 7. Aujourd’hui, je vais me concentrer sur le contenu additionnel proposé dans cette Gold Edtion

Resident Evil 7 : Not A Hero

Pour ceux qui n’ont pas encore fait Resident Evil 7, je ne vais pas vous spoiler.
Je dirais juste que dans le DLC accessible gratuitement à tous les possesseurs du jeu, Chris Redfield fait son grand retour. L’ancien membre des S.T.A.R.S. de Raccoon City est à la recherche de Lucas, le dernier membre de la terrible famille Baker des événements de RE7.

Ce contenu additionnel, qui se déroule essentiellement dans la mine située en bordure de la propriété des Baker, se termine en 1h30 pour les plus rapides d’entre nous. Il n’apporte pas de grandes nouveautés dans le bestiaire, ni même en ce qui concerne les armes. En revanche, il permet d’enfin conclure l’histoire d’Ethan et Mia Winters.

Resident Evil 7 : End of Zoe

Encore une fois, je ne peux pas trop en dire sur le scénario de ce DLC de peur de spoiler.
Dans ce nouveau chapitre, on joue un mystérieux forestier qui trouve Zoe en parcourant le Bayou. Il ne se bat qu’à main nue et aura à faire face à des monstruosités pour tenter de la sauver.
Pour cela il ne nous faudra malheureusement qu’une petite heure de jeu, et sans forcer !

Resident Evil 7 :  Vidéos Interdites

Ici il s’agit de venir à bout de quatre nouvelles épreuves en vidéo. La première, Cauchemar, n’est autre qu’un mode horde dans lequel on doit survivre à des vagues de monstres dans la cave de la maison des Baker.
La seconde, La Chambre, est un genre de tower defense en nous proposant de survivre jusqu’à l’aube en fabriquant armes et pièges.
La troisième, l’une des plus terribles, se nomme Vingt-et-un. Ici, on doit jouer une partie de Black jack, mais perdre une manche signifie de se faire arracher un doigt, se faire électrocuter ou défigurer à la scie…
Enfin, la quatrième, Filles, permet de voir les Baker avant qu’ils ne sombrent dans la folie. On revit alors l’arrivée d’Eveline chez eux via le regard de Zoe

Resident Evil 7 : 55e Anniversaire de Jack

C’est le 55e anniversaire de Jack Baker, mais il a faim, très faim. On doit alors chercher un peu partout dans la maison de quoi sustenter son appétit d’ogre. Mais évidemment, notre chemin est truffé d’embûches et on n’a qu’un temps plus que limité pour remplir notre mission. Heureusement, tuer des monstres ou nourrir Jack redonne plus ou moins de secondes bonus.
Le but final étant de faire le meilleur score possible…

Resident Evil 7 : Ethan Doit Mourir

Ce contenu est réservé aux meilleurs joueurs, car sa difficulté est extrême. On y joue Ethan et il faudra faire preuve d’habileté et de mémoire géographique pour s’en sortir… ou pas !

Resident Evil 7 : Gold Edition – Mon avis

Concrètement, les bonus de la Gold Edition n’apportent malheureusement pas une grande plu-value à Resident Evil 7. Les deux chapitres supplémentaires, Not a Hero et End of Zoe sont bien trop courts et faciles. Ils apportent heureusement quelques réponses concernant le scénario de la trame principale du jeu…
Les autres bonus auraient, quant à eux, mérité d’être présents dans la version de Resident Evil 7 sortie en début d’année. Ils sont pour la plupart anecdotiques et ne valent absolument pas les 30 € demandés pour un Season Pass sur le PlayStation Store ou le Marché Xbox.
En revanche, je conseille toujours autant de faire Resident Evil 7 et ce serait bête de se priver de la Gold Edition, et de tous ses bonus, qui est au même prix que le jeu simple.

Je maintiens donc ma note de 8.3/10

Prix: EUR 25,99
Ancien prix: EUR 49,99

Resident Evil 7 : Gold Edition
8.3/10
8.3/10
  • - 8.3/10
    8.3/10

En résumé

Resident Evil 7 est un jeu à faire absolument. Que vous ayez déjà joué à un épisode de la série ou non, vous devez vous lancer dans l’aventure. A moins que vous soyez cardiaques…
Un très bon retour aux sources pour cette licence que j’affectionne. Si vous jouez sur PS4, essayez-le avec le PS VR, l’expérience est encore plus prenante et flippante !
Les DLC de la Gold Edition sont un plus sympathique, mais ne méritent pas l’achat d’un Season Pass à 30 €.

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.