Daddy, à quoi tes recrues jouent ? #3 – Sonic Boom : le Feu et la Glace

sonic-boom-le-feu-et-la-glace-jaquetteIl y a bien longtemps déjà, j’ai parfois même l’impression que c’était il y a une éternité, j’étais invité à l’anniversaire de mon voisin qui fêtait ses 20 ans. Parmi ses cadeaux, il y avait une Megadrive avec le jeu Sonic The Hedgehog… Du haut de mes 13 ans, c’était un Graal inaccessible, puisque mes parents refusaient de m’acheter une console.
Je me souviens de ce jeu qui m’a fait envie jusqu’à ce qu’un jour un ami de mes parents m’offre une Megadrive déjà bien usée avec justement Sonic.

À l’époque, la toute jeune Sonic Team avait réalisé l’exploit de proposer un jeu de plateforme dans lequel un hérisson traversait des niveaux à la vitesse supersonique…

Oui, mais c’était il y a 26 ans.
Depuis, Sonic a pris de la bouteille et, faute d’avoir de l’embonpoint, a sacrément perdu de sa superbe… vitesse. En effet, depuis l’extraordinaire Sonic Adventure sur Dreamcast, les productions mettant en scène la mascotte de SEGA n’ont fait que proposer des aventures insipides. Il y a eu une exception, sur Xbox 360 et PS3, avec Sonic Générations qui était vraiment sympathique à jouer, mais les développeurs n’ont malheureusement pas eu la possibilité, ou l’envie, de lui faire une suite…

Enfin bref, la dernière aventure du hérisson bleu est sortie sur 3DS, il s’agit de Sonic Boom : le Feu et la Glace, une histoire parallèle au dessin animé éponyme. Pour moi qui suis un fan inconditionnel, mes yeux ont pleuré en voyant ce que le héros supersonique est devenu, je vais donc laisser la parole à ma Grande Recrue.

Sonic Boom : le Feu et la Glace

Le jeu reprend la patte scénaristique du dessin animé avec une histoire très simpliste et le même doublage.
Le Docteur Eggman, heuuuuuuuuu pardon ! Le Docteur Robotnik a découvert une nouvelle source d’énergie, le Ragnium, sur l’île de Roc Ragna. Elle lui permet de construire des robots encore plus puissants. Mais l’un d’entre eux, D-Fektus, s’est émancipé et menace la paix sur l’île. Sonic, Amy, Tails, Knuckles et Sticks se lancent à sa poursuite.

sonic-boom-le-feu-et-la-glace-001

Le scénario est assez simpliste, mais Sonic Boom : le Feu et la Glace ne nous est clairement pas destiné à nous parents, mais bien à nos enfants âgés de 6 à 10 ans.

Graphiquement, le constat est identique. Les enfants reconnaissent immédiatement l’identité du dessin animé, mais les défauts sont nombreux pour un œil avisé. Les décors manquent de définition, les effets de flou lors des accélérations font fouillis et certains niveaux, bien que designés pour le jeu sont clairement hors des codes de la série.
L’effet 3D est anecdotique, les graphismes sont même plus pixelisés lorsqu’il est activé.

sonic-boom-le-feu-et-la-glace-003

Les musiques elles aussi n’ont rien d’extraordinaire, les doublages sont identiques à ceux de l’animé, les enfants sauront y trouver leur compte.

Amy elle a un maillet pour taper sur les ennemis et faire descendre les poteaux !

Manette en main, il y a du très mauvais et du sympathique. Chaque héros possède des capacités qui lui sont propres. Sonic peut se déplacer très vite, Amy donne des coups de maillet, Tails tire au pistolet laser… Ces pouvoirs apportent plus de diversité dans le gameplay et sont régulièrement utilisés afin de débloquer un nouveau passage dans un niveau.
Malheureusement, Sonic a perdu de la nervosité et doit désormais utiliser son dash pour pouvoir accélérer dignement. Sans cela, il semble avoir un boulet à chaque pied…
Le seul challenge de Sonic Boom : le Feu et la Glace réside dans la possibilité qu’ont les personnages de changer d’élément. Des blocs de glace barrent le passage ? Un petit coup de feu et le tour est joué. Les plateformes sont liquides ? Une température négative les figera… Pourtant, bien que sympathique, ce système devient très vite rébarbatif. Notamment pour les petits qui n’ont pas encore la dextérité nécessaire pour alterner le feu et la glace dans un même enchaînement de plateformes.

Jouer avec le sous-marin c’est sympa, mais le niveau était trop court…

Quelques passages en sous-marin, en aéroglisseur ou certaines courses offrent un changement d’air salvateur au milieu de tous ces niveaux ultras répétitifs.

sonic-boom-le-feu-et-la-glace-004

Je ne vais pas vous le cacher, Sonic Boom : le Feu et la Glace m’a ennuyé et je l’ai terminé en quatre/cinq heures, ce qui est assez court. En revanche, ma Grande Recrue de presque 9 ans (plus que 13 jours papa !), quant à elle, a pris du plaisir à jouer. J’ai dû l’aider pour quelques phases de plateformes, mais le rythme moins rapide que dans les premiers Sonic lui convient bien.
Sonic Boom : le Feu et la Glace n’est pas exempt de défauts, mais les enfants prennent plaisir à y jouer, et c’est bien là l’essentiel !

Papa, il est moche le Dr Robotnik. Il a un gros ventre comme toi…

[amazon template=template daddygamerchief&asin=B01HTM9CG4]

J’aime Je n’aime pas
Les différents pouvoirs des héros à utiliser pour progresser Se termine trop vite
Les enfants retrouveront l’ambiance du dessin animé Trop facile pour un adulte habitué à jouer
Possibilité de foncer ou de rechercher des objets Mon Dieu que c’est moche !
Sonic a pris un sacré coup de vieux !

Sonic Boom : le Feu et la Glace
5.6/10
5.6/10
  • Histoire - 6/10
    6/10
  • Graphismes - 5/10
    5/10
  • Bande son - 6/10
    6/10
  • Jouabilité - 6/10
    6/10
  • durée de vie - 5/10
    5/10

En résumé

Sonic Boom : le Feu et la Glace a trop de lacunes pour être un bon jeu. Pourtant certaines idées sont bonnes, mais ont été sous exploitées. Je le déconseille vivement à un adulte, mais les enfants qui suivent le dessin animé auront plaisir à vivre une nouvelle aventure avec leurs héros.

sonic-boom-le-feu-et-la-glace-heros

Sonic Boom : le Feu et la Glace
5.6/10
5.6/10
  • Histoire - 6/10
    6/10
  • Graphismes - 5/10
    5/10
  • Bande son - 6/10
    6/10
  • Jouabilité - 6/10
    6/10
  • durée de vie - 5/10
    5/10

En résumé

Sonic Boom : le Feu et la Glace a trop de lacunes pour être un bon jeu. Pourtant certaines idées sont bonnes, mais ont été sous exploitées. Je le déconseille vivement à un adulte, mais les enfants qui suivent le dessin animé auront plaisir à vivre une nouvelle aventure avec leurs héros.

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

One Response

  1. Emilia 18 novembre 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.