Daddy, à quoi tu joues ? #33 – LEGO Dimensions

Enfin ! Si je devais résumer le test de LEGO Dimensions, ce serait par ce mot.
En effet, ça fait plus d’un an que j’espérais pouvoir jouer à ce jeu et publier mon avis.
Il faut dire que je joue aux LEGO depuis aussi loin que je me souvienne, alors un jeu vidéo qui me fait construire des objets et véhicules en briques danoises ne pouvait que me passionner…

Donc si on récapitule bien, il y a des objets LEGO à construire dans un jeu vidéo qui met en scène Batman, Superman, Les Simpson, Sonic, Harry Potter, SOS Fantômes, Retour vers le Futur et j’en passe… Tout est réuni pour que je sois absolument fan.

Mais bon, je dois avant tout être objectif pour vous proposer un test digne de ce nom…

Une histoire (sur)dimensionnée !

Le principe de LEGO Dimensions est très simple. Il s’agit d’un jeu à figurines à poser sur un portail afin de pouvoir jouer avec à l’écran. Il allie les célèbres briques avec lesquelles on fabrique le portail, les véhicules et autres objets, avec les jeux vidéo auxquels nous avons l’habitude de jouer sur nos consoles favorites…

On retrouve toutes les licences déjà vues chez LEGO, que ce soit en briquettes ou manettes en main… ou presque !
Seule Star Wars manque à l’appel, mais je ne désespère pas de voir Dark Vador débarquer prochainement après la mort du concurrent Disney Infinity

L’aventure commence alors que Lord Vortech enlève Frodon Sacquet, Robin et Barbe d’Acier. Gandalf, Batman et Cool-Tag partent alors à leur secours à travers les dimensions.
Chacune d’entre elles est centrée sur une licence. On visite donc la Terre du Millieu, une villa hantée de Scooby Doo, le New York de SOS Fantômes, l’Amérique du Far West à bord de la DeLorean et même Springfield et sa centrale nuquélaire (à prononcer avec l’accent d’Homer Simpson).

Nos trois héros progressent comme dans toutes les aventures vidéoludiques LEGO, en détruisant et reconstruisant des objets en briques, mais aussi en résolvant des énigmes basées sur les dimensions. Ainsi, on peut utiliser les différentes parties du portail pour se téléporter, utiliser un pouvoir élémentaire ou changer de taille pour débloquer de nouveaux passages.
Comme dans LEGO: Harry Potter, LEGO: Seigneur des Anneaux ou tout autre jeu développé par TT Games, de nombreux autres personnages possèdent des pouvoirs particuliers qui permettent d’accéder à des zones cachées ou à des bonus. Mais cette fois-ci, il ne suffit pas de les débloquer dans le jeu pour en profiter, mais il faut les acheter dans la vie réelle, dans un vrai magasin, afin de pouvoir les poser sur le portail et ainsi jouer avec…

Ces personnages, mais aussi leurs véhicules sont tous issus d’une licence et bénéficient de pouvoir qui leurs sont propres : Marty Mc Fly utilise sa guitare électrique pour générer des ultrasons alors que sa DeLoran permet de voyager dans le temps, Aby Yate de SOS Fantômes peut capturer des spectres et sa voiture, Ecto-1 permet de détruire certains murs… Contrairement aux figurines des concurrents, il n’est pas nécessaire de les acheter pour pouvoir utiliser l’un de leurs pouvoirs ponctuellement. Si un bonus est caché derrière une barrière dorée, pas besoin d’acheter Super-man, il suffit de le louer pour 30 secondes en échange de 50 000 pièces LEGO

Et quand l’aventure est terminée, ce qui m’a pris une quinzaine d’heures (bon c’est vrai que j’aime tout visiter et récupérer), on a la possibilité d’acheter de nouveaux personnages pour débloquer de nouvelles dimensions afin de découvrir les aventures de Norbert Dragonneau dans Les Animaux Fantastiques, de Homer Simpson, du Dr Who, de Portal 2, Sonic, E.T., des Gremlins, de l’Agence Tous Risques… Des heures et des heures de jeux sont à ajouter, malheureusement il faut passer à la caisse.

LEGO Dimensions : une technique bien huilée !

Graphiquement, LEGO Dimensions reste dans les standards vus dernièrement sur les consoles actuelles. On est loin des Uncharted 4, Gears of War 4 & co, mais qu’importe. Chaque thème est fidèlement reproduit à la manière LEGO.
De plus, techniquement le jeu ne souffre d’aucun défaut. Pas un ralentissement, pas d’aliasing ni de quelconque problème. J’ai bien eu un freeze qui m’a obligé à redémarrer la console, mais c’était juste pour trouver un truc à dire de négatif…

Manette en main, les reproches sont les mêmes que pour les autres jeux LEGO. La caméra ne permet pas de se positionner à notre guise et d’avoir un angle de vue adéquat. En revanche, les personnages et véhicules répondent parfaitement et en poser un sur le portail le fait apparaître quasi instantanément à l’écran.
Les mécaniques de jeu sont elles aussi les mêmes. On casse des objets pour en former d’autres et ainsi s’ouvrir  le chemin vers d’autres niveaux.
Quelle que soit l’origine du héros utilisé, la maniabilité est identique.

Du côté de nos esgourdes, les thèmes de chaque monde est respecté à la lettre, les héros ont tous (ou presque) leurs voix originales et les bruitages sont fidèles à ce qu’on est habitué dans les précédents jeux LEGO

Mon avis

Vous vous attendiez à un « Daddy, à quoi tes Recrues jouent » ? Eh bien non !
Ces traîtres ont préféré écouter leur mère et jouer avec des Playmobil, j’ai donc moi-même donné de ma personne pour construire le portail des dimensions et jouer à l’aventure de LEGO Dimensions tout seul ! Bon, il y a quand même la Petite Recrue qui est venue de temps en temps changer les figurines LEGO de place sur le portail, ou ma Grande Recrue qui admirait la figurine de Wonder Woman
Enfin bref, mis à part l’absence de la licence Star Wars, LEGO Dimensions est la concrétisation des rêves d’un fan de briques LEGO et de jeu vidéo… Je ne vois pas vraiment comment, et objectivement, je pourrais dire que je n’aime pas ce jeu. Il réunit dans mon loisir favori, mes licences préférées avec les jouets de mon enfance…
Donc si comme moi, vous aimez les LEGO, toutes les licences qui leur sont associées et le jeu vidéo, il faut jouer à LEGO Dimensions.
Et puis, contrairement à Skylanders ou feu Disney Infinity, il n’est pas nécessaire d’acheter un pack de démarrage chaque année. LEGO dimensions est tel une série télévisée, il est divisé en saisons. Il suffit juste d’acheter les packs histoire qui nous intéressent pour bénéficier de nouveaux personnages et de nouvelles aventures à vivre…

[amazon template=template daddygamerchief&asin=B00VJWS38O]

LEGO Dimensions
8.4/10
8.4/10
  • Scénario - 8/10
    8/10
  • Jouabilité - 8/10
    8/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Bande son - 9/10
    9/10
  • Durée de vie - 9/10
    9/10

En résumé

LEGO Dimensions reprend le gameplay des précédents titres LEGO, mais en y ajoutant de nouvelles mécaniques de jeu grâce aux dimensions. Les fans de LEGO auront le plaisir de construire leurs véhicules et portails tout en profitant de leurs objets sur leur écran de télévision.

LEGO Dimensions
8.4/10
8.4/10
  • Scénario - 8/10
    8/10
  • Jouabilité - 8/10
    8/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Bande son - 9/10
    9/10
  • Durée de vie - 9/10
    9/10

En résumé

LEGO Dimensions reprend le gameplay des précédents titres LEGO, mais en y ajoutant de nouvelles mécaniques de jeu grâce aux dimensions. Les fans de LEGO auront le plaisir de construire leurs véhicules et portails tout en profitant de leurs objets sur leur écran de télévision.

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.