Daddy, à quoi tu joues ? #48 – Mass Effect Andromeda

Il y a des jeux dont on attend la suite avec impatience. Pour moi, Mass Effect 3 faisait partie de ceux-là. En effet, j’attendais de savoir comment BioWare allait rebondir après la fin de la trilogie Shepard et surtout ce que la nouvelle génération de consoles allait apporter à la licence.
Je me suis donc plongé dans l’aventure de Mass Effect Andromeda et en voici mon avis.

Eh oui ! Fini le commandant Shepard, fini la Voie Lactée… Nous sommes en 2185, les espèces « supérieures » ont épuisé les ressources de leur galaxie d’origine et ont envoyé des arches vers Andromède afin de tenter de coloniser des planètes.
Celles-ci ont été détectées comme viables, mais après un voyage de 600 ans les choses ont bien changé. Les planètes en or sont devenues hostiles et les arches des espèces étrangères à la Terre ont disparu…
C’est à Sarah et Scott Ryder, les Pionniers de l’Humanité, qu’il revient de sauver l’Initiative Andromède en colonisant de nouvelles planètes et en exploitant une mystérieuse technologie qui semble être la clé du pouvoir dans la galaxie.

Mass Effect Andromeda : un jeu sortit trop tôt ?

Je vais commencer par le sujet qui fâche : les graphismes. Et encore, le fait que je ne travaille plus pour la presse spécialisée ne m’a pas permis d’avoir le jeu en avance, et heureusement ! Si vous êtes déjà allés voir les tests des gros sites, vous avez pu lire que les visages étaient atroces et que certaines textures n’étaient pas dignes de cette génération de consoles.
Heureusement, j’ai bénéficié de ce patch qui a corrigé bon nombre de problèmes, ce qui rend l’expérience Mass Effect Andromeda plus agréable à regarder. Pourtant, je ne peux m’empêcher de penser qu’il aurait été bon pour les développeurs d’avoir quelques mois supplémentaires pour finir leur jeu…

Vous connaissez ma positon au sujet de l’aspect visuel des aventures auxquelles je joue. Je préfère un gameplay au poil et un scénario aux petits oignons que des graphismes qui font péter la rétine. Et Mass Effect Andromeda offre cette expérience exceptionnelle que je chéris tant.
En effet, hormis les visages et un scintillement qui mériteraient d’être corrigés, l’ensemble est visuellement très convainquant, très diversifié grâce à la multitude d’écosystèmes présents sur les planètes à visiter et les espèces aliens à rencontrer.

Pour faire simple, au niveau des décors et des effets lumineux, nous sommes bien sur Xbox One ou PS4, en revanche, certains détails auraient mérité quelques mois de développement supplémentaires.

En ce qui concerne les musiques, on est dans la continuité de Mass Effect 3. Certains thèmes, bien que modifiés, sont très aisément reconnaissables. Il y a évidemment beaucoup de nouvelles mélodies, mais qui sont dans le prolongement de ce que nous connaissons dans la licence…
Même les dialogues, bien que trop hachurés, sont parfaitement crédibles.

Mass Effect Andromeda : un gameplay à en faire pâlir plus d’un

Comment réussir à faire survivre la licence Mass Effect sans Shepard ? L’histoire de Mass Effect Andromeda se déroule à peu près en même temps que celle de Mass Effect 2, mais la plupart d’entre nous sait le sort qui a été réservé au commandant du Normandy.

BioWare a fait du neuf avec du vieux. Il ne faudra donc pas s’offusquer de trouver un air de famille entre le vaisseau de Shepard et le Tempest de Mass Effect Andromeda, mais aussi dans le gameplay qui est très similaire.
Notre héros, ou héroïne, ne possède plus des pouvoirs biotiques sortis de nulle part, c’est désormais une puce intégrée à son cerveau qui nous permet de déterminer quels avantages de combat, magiques ou technologiques il pourra utiliser. Il est aussi possible de s’équiper des armes, armures et capacités des ennemis pour diversifier les possibilités.

Manette en main, on reste sur du TPS très simple. Les gunfights se font très souvent à couvert derrière une barrière, mais il est fréquent d’aller occire du Kert avec l’épée d’énergie. D’ailleurs, le nombre d’armes et armures à acheter ou à glaner sur le terrain est impressionnant, il est donc très aisé d’équiper notre personnage au fur et à mesure de l’histoire afin de le rendre encore plus puissant…

Mass Effect Andromeda : mon avis

J’aurais pu encore vous faire trois ou quatre chapitres sur la recherche de ressources, l’exploration des planètes les rapports entre les personnages et bien d’autres choses, mais j’ai voulu un test digeste.
J’ai adoré faire Mass Effect Andromeda et j’espère avoir l’occasion de pouvoir y rejouer prochainement, si la Mini Recrue m’en donne le loisir… Il est dans la parfaite lignée de la première trilogie et, même si les Ryder bros. ont beaucoup (mais vraiment beaucoup) moins de charisme que Shepard, on a envie de se plonger corps et âme dans la galaxie d’Andromède. L’avenir de l’Humanité et des autres espèces de la Voie Lactée prend aux tripes et il est difficile de ne pas vouloir aider les Pionniers à conquérir de nouvelles planètes…
Quoi qu’il en soit, Mass Effect Andromeda vous occupera des dizaines d’heures à combattre, explorer, aider des colons, mais aussi à découvrir le mode de vie de nouvelles espèces et de faire les bons choix pour que tout le monde vive en harmonie. Et cela n’est-il pas l’essentiel ?

ATTENTION PARENTS !!!!

Mass Effect Andromeda est un jeu déconseillé au moins de 16 ans par le PEGI. C’est à vous de faire la part des choses si vous souhaitez laisser un enfant vous regarder jouer. Nombreuses sont les scènes d’action qu’il vaut mieux leur éviter, mais toutes les phases d’exploration ne posent pas vraiment de problème.
En revanche, je déconseille vivement qu’il soit offert à un enfant de moins de 13 – 14 ans à cause de ses scènes de sexe qui peuvent être à caractère homosexuel.

[amazon template=template daddygamerchief&asin=B00ZRE05FE]

J’aime Je n’aime pas
Une histoire prenante… … mais parfois confuse
Un bon mélange entre exploration et combats Trop de scanner de planètes pour rien
Des heures de jeu De nombreux problèmes techniques
Des paysages sublimes Des choix qui semblent moins impactant dans l’histoire
Un système de progression simple, mais efficace

Mass Effect Andromeda
8.4/10
8.4/10
  • Scénario - 8/10
    8/10
  • Prise en main - 9/10
    9/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Bande son - 8/10
    8/10
  • Durée de vie - 9/10
    9/10

En résumé

Le développement de Mass Effect Andromeda aurait dû être poursuivi encore quelques mois afin de rendre une copie parfaite. Malheureusement, les lois du profit on fait qu’il a été sorti trop tôt avec des défauts indignes de la génération de consoles actuelle. Malgré tout, c’est un excellent jeu, dans la plus pure lignée de la première trilogie…

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.