Daddy, à quoi tu joues ? #66 – Star Wars Battlefront II

Après un Star Wars Battlefront en demie teinte, j’attendais le second épisode de pied ferme. En effet, DICE et Electronic Arts nous ont promis un mode campagne et un multijoueur plus aboutis. De plus, les deux entreprises semblent être enfin décidées à écouter les joueurs, puisqu’elles ont supprimé les micro-transactions à la demande des fans.
Alors est-ce que Star Wars Battlefront II tient ses promesses ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Le film Rogue One: A Star Wars Story fait office de lien entre l’épisode III et l’épisode IV de Star Wars. Le solo de Star Wars Battlefont II joue le même rôle, mais pour raconter les événements qui se sont déroulés entre Le Retour du Jedi et Le Réveil de la Force.
On y joue Iden Versio, capitaine de l’Escouade Inferno, un escadron de soldats d’élite de l’Empire. L’histoire commence alors qu’Iden est en mission sur Endor et que l’Étoile de la Mort est détruite par Luke Skywalker

Star Wars Battlefront II : je fais corps avec la force

Je vais passer assez vite sur la campagne. Non pas qu’elle ne m’a pas plu, mais parce que si j’en parle trop je vais vous spoiler. En effet, quelques questions que nous avons pu nous poser après avoir vu Le Réveil de la Force trouvent réponse dans le jeu. Enfin pas tout à fait, car on nous laisse l’envie d’aller voir Les Derniers Jedi au cinéma, mais on a déjà quelques éléments probants à nous mettre sous la dent d’ici au 13 décembre.

Le scénario est plutôt crédible et nous laisse également jouer avec Luke Skywalker, Leïa Organa, Han Solo et d’autres personnages emblématiques de la saga. C’est très plaisant de pouvoir retrouver tous nos héros et de s’amuser avec leurs pouvoirs et armes. Malheureusement, le solo se termine en seulement 6 – 7 heures et j’ai parfois eu l’impression que c’était un tutoriel de luxe pour le mode multijoueur. En effet, malgré le fan service omniprésent, on ne peut s’empêcher de trouver les objectifs redondants et qu’il y a fort un manque d’originalité.
Malgré tout, je ne vais pas cracher dans la soupe. Les cinématiques en mettent plein les yeux, surtout si on possède une PS4 Pro ou une Xbox One X et on combat en terrain connu. Jakku, Naboo ou encore Endor y sont nos zones de jeu. Le jeu réalise ce rêve d’enfant d’y piloter un X-Wing

Bien évidemment, en fonction du personnage joué, on aura un blaster, un sabre laser ou une quelconque autre arme. On peut y associer des cartes débloquées au fur et à mesure de notre progression dans le jeu afin d’obtenir des grenades, des soins et bien autres choses bien sympas à utiliser sur le champ de bataille.
Les vaisseaux sont également de la partie. Chasseurs TIE, X-Wing et le Faucon Millenium nous plongent dans des combats spatiaux qui m’auraient rendus fou quand j’étais gamin.

Star Wars Battlefront II : l’Empire Contre Attaque

Star Wars Battlefront II est surtout basé sur le multijoueur, c’est son cheval de bataille. Et détrompez-vous, ce n’est pas un simple copier-coller du premier épisode.

Tout d’abord on a enfin droit à des combats spatiaux. Tous les vaisseaux de combat des différents épisodes de la saga Star Wars sont disponibles. Il y a évidemment les traditionnels TIE et X-Wing, mais aussi les A-Wing ou les chasseurs droïdes de la Confédération. Chacun est aussi bien modélisé de l’extérieur que de l’intérieur, on peut donc choisir de jouer avec une vue de derrière ou dans le cockpit.
La jouabilité est parfaite, un vrai plaisir à prendre en main. Cela n’a plus rien à voir avec le pilotage du premier épisode, la jouabilité des vaisseaux est assez proche de celle des Jackals de Call of Duty: Advanced Warfare.
Le mode Starfighter Assault permet d’atteindre des objectifs variés et qui sont en fonction de la période de la guerre, car n’oublions pas que Star Wars Battlefront II propose toutes les époques de la saga depuis La Guerre des Clones. Cela nous permet de jouer avec tous les personnages, les armes et les véhicules des trois trilogies.

Le mode Walker du premier épisode a été remplacé par Galactic Assault. Onze cartes sont disponibles (Takodana, Tatooine, L’étoile Noire, Hoth, Kamino, Starkiller, Jakku, Yavin IV, Endor, Naboo, Kashyyyk), chacune propose ses propres objectifs pour l’une ou l’autre équipe. On se retrouve bien moins souvent a refaire les mêmes missions, on a vraiment l’impression de vivre une nouvelle histoire à chaque partie.

Pour ce qui est de la progression, on peut dire adieu au système de bonus et de héros récupérés au hasard. Désormais, Star Wars Battlefront II dispose de classes pour une dimension bien plus tactique. En effet, c’est en gagnant des points débloqués en terminant des objectifs que l’on débloque de nouvelles classes de soldats, les héros ou des véhicules.
Il est également nécessaire de travailler en équipe pour gagner plus de points. Fini l’égoïsme, on spawne sur la carte en escouades de trois. Jouer près de ses équipiers tout au long de la partie active un multiplicateur de points bien précieux pour gagner plus rapidement en niveau.

Star Wars Battlefront II : Missa accepté… Avec Maximax d’humilité !

Passons aux côtés techniques de Star Wars Battlefront II.
Graphiquement, il est largement à la hauteur de ce que l’on est en droit d’attendre d’un jeu de 2017. C’est diablement beau, surtout sur ma Xbox One X, c’est fluide il n’y a presque aucun défaut visuel.
Que l’on soit à pied ou dans un chasseur TIE, il n’y a pas de chutes de framerate, même si les vaisseaux ou les ennemis sont légion à l’écran.

Du côté de la bande-son, difficile de ne pas dire que c’est un pur bonheur. Les musiques sont évidemment issues de la saga, avec quelques ajouts, notamment  pour la campagne. Ce BO transcenderait n’importe quel jeu tant elle fait vibrer chaque cellule du corps.

Les doublages ne sont pas en reste. La VF se cale plutôt bien sur les mouvements des lèvres des personnages et le jeu des acteurs est convaincant. Je regrette juste l’absence des doubleurs officiels des films, mais c’est vraiment pour chipoter…

Enfin les bruitages. On retrouve également les sons habituels. C’est net et sans bavures, quelles que soient les conditions.

Star Wars Battlefront II : que la Force soit avec vous ! – Mon avis

Il m’en faudrait un peu plus pour que Star Wars Battlefront II soit parfait à mes yeux. En ma qualité de père de quatre enfants, il m’est presque impossible de faire une partie en multijoueur sans être dérangé. Même en pleine nuit !
Pour que je lui mette une note quasi parfaite, il m’aurait fallu une campagne plus longue et un poil plus passionnante. Mis à part cela, Star Wars Battlefront II remplit parfaitement son rôle pour combler mon petit cœur de fan de Star Wars et de jeu vidéo. Il est beau, jouable, la bande-son est à couper le souffle… Bref, je suis ravi.

ATTENTION PARENTS !

Dans le cas de Star Wars Battlefront II, ce n’est pas bien compliqué. Si vous laissez vos enfants regarder les films, la campagne ne les choquera pas plus. En revanche, comme c’est à chaque fois le cas avec les modes multijoueur, il faut faire attention à ce qu’ils peuvent entendre venant des autres joueurs. Certains n’ont pas plus de vocabulaire qu’un Wookee

Produits disponibles sur Amazon.fr

J’aime Je n’aime pas
La campagne solo et son scénario Campagne trop courte à mon goût
Graphiquement au top Pas de Steelbook vendu ou offert
Une bande-son épique Heuuuuuu….
Des doublages convaiquants Nan, je ne vois pas….
Un multijoueur très complet Oh un Ewok !
Les combats spatiaux !!!!

Star Wars Battlefront II
8.5/10
8.5/10
  • - 8.5/10
    8.5/10

En résumé

Star Wars Battlefront II est presque parfait. Sa campagne solo bénéficie d’un scénario qui apporte un véritable éclaircissement sur l’entre épisode VI et VII et se permet même de répondre à certaines interrogations.
Le multijoueur, quant à lui, est complet et très bien conçu. Il donne la part belle aux joueurs qui avanceront en équipe. Et puis il y a les combats spatiaux… <3 <3 <3
Bref un fan service assuré à 100 % et un excellent jeu à ne pas rater.

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles - 11, 6 et 2 ans - ainsi que d'un petit garçon de 4 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.