Daddy, à quoi tu joues ? #87 – Monster Hunter Generations Ultimate

J’ai découvert la série Monster Hunter avec Monster Hunter World sur Xbox One et j’avais été agréablement surpris. C’est donc très logiquement que je me suis lancé dans Monster Hunter Generations Ultimate sur Nintendo Switch. La différence entre les deux jeux est frappante et je ne m’attendais vraiment pas à ce challenge particulièrement relevé.
En voici mon avis…

Monster Hunter Generations Ultimate – J’ai vu une grosse bête !

Ce que je ne savais pas, c’est que Monster Hunter Generations Ultimate est une version « best of » de Monster Hunter Generations sorti sur 3DS en 2016. Il n’a donc absolument rien à voir avec Monster Hunter World.
En effet, alors que le jeu sorti sur Xbox One, PS4 et PC nous prenait par la main pour nous guider à la découverte du Nouveau Monde et de ses créatures, nous sommes ici en présence d’un jeu que l’on pourrait presque qualifier de « simulation de chasse ». En effet, alors que Monster Hunter World nous offre des lucioles qui permettent de suivre les monstres à la trace, ici il faudra utiliser un marqueur, disponible en très petite quantité et actif seulement quelques minutes, afin de traquer notre proie. Il en va de même pour les aiguisoirs, disponibles à volonté dans MHW, ils sont désormais une ressource très rare…

Il faut donc s’équiper intelligemment avant de partir en chasse, au risque de se retrouver bien démuni devant les monstres qui ne nous feront aucun cadeau. De plus, des actions comme consommer une potion ou une ration prennent quelques très longues secondes. Bien assez pour se faire croquer par d’énormes mâchoires…

Vous l’aurez compris, on a affaire à un épisode difficile, qui ne laisse pas de place aux approximations. Il faudra connaître chacune des 93 créatures, 60 de plus que dans MHW, mais aussi son équipement et ses pouvoirs, ainsi que les coups proposés par le style de chasseur choisi. Il y en a d’ailleurs deux nouveaux.
Le style Vaillant demande de remplir une jauge de Vaillance en frappant ou en esquivant les monstres afin de bénéficier de coups plus puissants et de combos plus longs pendant un court laps de temps.
Le style Alchimiste est, quant à lui, plus prévu pour le jeu en coopération. En effet, il propose d’utiliser un tonneau d’alchimie qui, en le secouant, permet de récupérer des objets de soutien bénéfiques pour soi ou pour l’équipe.

Monster Hunter Generations Ultimate – Pourquoi un remaster ?

Avec les Street Fighter, Resident Evil ou Megaman, Capcom est devenu expert dans les remasterisations. C’est donc très logiquement que Monster Hunter Generations s’est vu passer en version Ultimate sur la Nintendo Swtich. Visuellement, le traitement HD est clairement favorable aux graphismes de la 3DS, mais à condition de jouer avec la console dans sa version mobile. Une fois la Switch dans son dock, la différence n’est plus vraiment si remarquable. Il vaut mieux jouer en mode portable, comme la 3DS en somme…

Hormis le bestiaire qui a été considérablement fourni, un autre ajout fait que Monster Hunter Generations Ultimate attirera les fanas du genre : le Rang G. Il s’agit d’un nouveau niveau de difficulté dans lequel on affronte des monstres encore plus féroces et puissants, des Déviants supplémentaires ainsi que de nouvelles variations de bestioles légendaires.

Le mode multijoueur est évidemment à privilégier. Le top est d’avoir trois copains ou copines qui viennent jouer avec leurs consoles. C’est là que Monster Hunter Generations Ultimate trouve tout son intérêt. En effet, c’est l’occasion de se préparer en équipe et de passer des heures à chasser en s’invectivant à haute voix.
En revanche, le fun est bien moins présent en ligne, car on ne peut communiquer par la voix et les quelques phrases écrites pré-enregistrées offrent bien moins de convivialité et c’est surtout très peu pratique à lire ou à envoyer en plein combat.

Monster Hunter Generations Ultimate – Mon avis

Monster Hunter Generations Ultimate est un jeu pour les fans. Pour ceux qui sont prêts à partir dans une chasse au Rathalos Déviant, tout en sachant qu’un long combat les attend et que c’est sur un combo bien placé que tout va se jouer.
Avant de se lancer, il faut savoir que ce jeu nécessite une patience sans faille. Qu’il faudra des heures de cueillette, de pistage et de durs combats afin de glaner quelques éléments pour se façonner une armure digne de ce nom. Ne pensez plus à la quinzaine d’heures pour venir à bout du scénario de MHW, ici il faudra des nombres d’heures à trois chiffres pour espérer venir à bout de Monster Hunter Generations Ultimate.
Il est un excellent jeu pour les habitués de la licence, mais passez votre chemin si vous vous imaginez commencer par cet épisode…

Monster Hunter Generations Ultimate

En résumé

Trop dur pour les novices, graphiquement pas vraiment à la hauteur de ce que la Switch peut proposer, Monster Hunter Generations Ultimate est à réserver aux pros du genre. Malheureusement, tous les aspects « grand public » de Monster Hunter World n’ont pas été ajoutés à ce remaster qui restera confidentiel.

J'aime

  • Une quantité de contenus impressionnante
  • 93 monstres à occire
  • La sauvegarde 3DS compatible sur Switch

Je n'aime pas

  • Trop dur pour les novices
  • Le loot très frustrant
  • Pourquoi avoir totalement mis MHW de côté ?
  • Graphiquement loin de ce que la Switch peut offrir

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.