Daddy, à quoi tu joues ? #96 – Just Cause 4

Je ne connaissais pas la licence Just Cause jusqu’à ce qu’un ami m’incite à essayer Just Cause 3. « Tu verras, c’est bourrin comme tu aimes ! » Effectivement, je n’ai pas été déçu et je me suis plongé dans les aventures révolutionnaires de Rico Rodriguez. C’est donc logiquement que j’ai souhaité tester Just Cause 4 pour découvrir un jeu encore plus déjanté.
En voici mon avis…

Just Cause 4 – Viva la Revolution !

La licence Just Cause se caractérise par un scénario tenant sur un timbre poste, un gameplay accessible et des explosions colossales dans tous les sens.
Dans Just Cause 4, Rico vient en aide au peuple d’une île nommée Solis qui est sous la menace d’une arme de destruction massive d’Oscar Spinosa, de Gabriela Morales et de ses mercenaires de la Main Noire.

Ne cherchez pas de la vraisemblance, ce jeu est à l’image de ces films d’action où l’on pose le cerveau en regardant les combats défiler. Ici c’est à peu de choses près pareil, hormis que nous sommes aux manettes.
Rico défie les lois de la pesanteur, notamment grâce à son grappin, son parachute et sa wingsuit qui lui permettent d’accéder à tous les endroits du jeu. De plus, il peut piloter toutes sortes d’engins, de la simple moto à l’avion de chasse, en passant par les hélicos et autres voitures de course. Sa seule limitation, c’est le nombre de cartouches disponibles dans la multitude d’armes qu’il peut utiliser. En effet, on défouraille tellement du méchant de la Main Noire qu’il faut régulièrement récupérer les munitions tombées des ennemis tués ou se rendre chez l’armurier…

Just Cause 4 Rico Explosion

Les gunfights sont toujours à peu près les mêmes que dans l’épisode précédent. Ça pète quand même un peu plus, car les zones où sont réunis les différents conteneurs à essence ou à gaz, les transformateurs électriques et autres trucs fortement inflammables sont prévus pour provoquer d’énormes réactions en chaîne. Comme Rico a la gâchette facile et qu’en plus chaque arme dispose d’un tir secondaire (généralement explosif), le nettoyage par le vide se fait rapidement via moult effets pyrotechniques.

La plupart des véhicules sont également équipés d’armes de mort, vous me croirez aisément si je vous dis qu’il est plus aisé d’aborder une forteresse ennemie avec un hélicoptère de combat ou un avion de chasse surarmé que de tenter une infiltration discrète… Quelques roquettes ou missiles bien placés et la place forte devient tout de suite plus facile à libérer…

La grosse nouveauté de Just Cause 4 vient des intempéries et la campagne de communication marketing du jeu s’est essentiellement basée dessus. Malheureusement, hormis les tempêtes scénarisées dans les différentes missions de l’histoire, les armes météorologiques ont trop peu d’impact sur le gameplay et n’impressionnent pas vraiment.

Just Cause 4 – Tempête visuelle

Comme pour les précédents épisodes, Just Cause 4 ne brille pas par la beauté de ses graphismes. On est très loin d’un Uncharted 4, d’un Shadow of the Tomb Raider ou d’un God of War, mais là n’est pas l’intérêt du jeu. L’île de Solis est immense et propose une grande variété de paysages. En effet, on passe de la forêt tropicale à de magnifiques plages, mais aussi par des vallées désertiques et des montagnes enneigées. Tous ces environnements sont habités, aussi bien par des humains que par des (rares) animaux sauvages qui diffèrent en fonction des zones. Et puis il y a un cycle jour/nuit et une météo dynamique, ce qui ajoute une sensation de vie supplémentaire.

Just Cause 4 Rico Wingsuit

Je joue sur Xbox One X et, bien que Just Cause 4 soit annoncé comme optimisé pour cette console, cela ne l’empêche pas d’afficher un peut trop d’aliasing et de faire parfois apparaître des éléments du décor de manière anarchique. La luminosité exacerbée pâlit également toutes les couleurs à l’écran. Certaines sections sont tellement saturées de lumière que cela en gâche l’aspect visuel.

Je regrette également la redondance de certaines bases. J’ai eu l’impression que les développeurs ont manqué de temps pour peaufiner leur jeu et qu’ils ont tout simplement fait de simples copier/coller. Les intérieurs manquent eux aussi de détails, ils sont tristement vides.

Just Cause 4 – Mon avis

Si on met de côté ses graphismes proches de Just Cause 3 et ses quelques erreurs techniques, Just Cause 4 est jouissif tant il offre de libertés et de pouvoir de destruction. Pour moi, c’est le Expendables du jeu vidéo. On pique un hélico surarmé, on balance quelques roquettes avant de se jeter dans le vide pour atterrir en parachute et finir le travail au lance-grenades…
Ne cherchez pas de subtilités, Just Cause 4 est un immense terrain de jeu qui offre une grande quantité d’opportunités de tout faire exploser…
Moi j’adore !

ATTENTION PARENTS !!!!!

Just Cause 4 est un jeu où l’on passe son temps à tuer. Les méchants de la Main Noire exécutent également des civils dans certaines cinématiques. Je le déconseille donc fortement aux plus jeunes. Bien qu’il soit classé PEGI 18, j’estime l’âge minimum pour y jouer à 14/15 ans.

Produits disponibles sur Amazon.fr

Just Cause 4 Voiture Vole Ballon

Note
7/10
7/10

En résumé

Just Cause 4 reprend ce qui a fait le succès de la série, mais a oublié de se débarrasser de ses défauts. Les gunfights ont une meilleure intensité, mais les tempêtes météo n’apportent pas grand chose au gameplay pour une expérience qui devient assez vite répétitive. Avec sa technique datée, c’est un jeu à réserver aux fans et à ceux qui préfèrent bourriner que s’infiltrer.

J'aime

  • Les différents environnements
  • Une grande liberté de déplacement
  • Des combats explosifs à souhaits
  • La ligne de front
  • La carte gigantesque

Je n'aime pas

  • Un scénario anecdotique
  • Trop de luminosité qui brûle les couleurs
  • Trop répétitif
  • Beaucoup trop d’aliasing et de clipping
  • Certains véhicules insupportables  piloter

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles - 11, 6 et 2 ans - ainsi que d'un petit garçon de 4 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

One Response

  1. scalou 17 décembre 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.