Daddy, à quoi tu joues ? #99 – Onimusha Warlords

La PS2 n’a jamais été une console que j’ai particulièrement affectionnée. J’en ai acheté deux que j’ai revendu assez rapidement. L’une pour la sortie de Zone of The Enders, elle était de couleur argentée si je me souviens bien, et une autre pour quelques exclusivités que je souhaitais faire. Parmi ces jeux, il y avait Onimusha Warlords, qui vient de ressortir en version remasterisée sur Xbox One, PS4, Nintendo Switch et PC. En voici mon avis…

Je me rappelle bien de ce jeu qui reprenait la maniabilité de Resident Evil, avec ses décors fixes et ses sauts de plans qui imposent la prudence. Il était plutôt joli pour l’époque et proposait un challenge un peu relevé malgré sa faible durée de vie.

Onimusha Warlords 05

Onimusha Warlords – Samouraï spirit

Samanosuke (joué par Takeshi Kaneshiro qui a été modélisé pour l’occasion) est un samouraï solitaire qui part sauver la princesse Yuki qui a été enlevée par le seigneur de guerre Nobunaga Oda et son armée de démons. Il est épaulé par Kaede, une femme ninja.

C’est dans un contexte mi-historique  mi-fantaisiste  que nous visitons le château du clan Saito tout en découpant finement du démon. La maniabilité a d’ailleurs été revue afin de s’adapter au stick analogique qui n’était pas utilisé sur la manette de la PS2 (on jouait avec la croix) et un mode facile a été ajouté afin de rendre Onimusha Warlords plus accessible aux non-initiés.
On a donc affaire à un jeu mêlant les bases d’un survival horror comme Capcom savait si bien les faire (et le sait toujours d’ailleurs), mais avec un système de jeu propre aux beat’em all. On se trouve donc avec une aventure dynamique, avec un système de leveling bien pensé pour ne pas frustrer les joueurs et une multitude d’artefacts, de pouvoirs et d’objets en tout genre à dénicher de-ci de-là.
Après seulement quelques dizaines de minutes, on est déjà en possession de la plupart des armes du jeu, dont trois épées qui sont associées à un élément magique : foudre, feu et vent. Avec assez de mana, on peut déclencher une puissante attaque spéciale liée à l’élément de notre lame qui sera diablement efficace face aux boss et autres monstruosités qui nous attendent. On dispose également d’une arme d’attaque à distance, un arc ou un mousquet, ce qui permet d’atteindre les ennemis volants ou ceux qui sont perchés en hauteur.
Chaque démon tué libère des orbes de couleur permettant de gagner de la vie, de la magie ou de quoi améliorer nos armes, qu’il faut récupérer en utilisant un gant qui a été offert à Samanosuke par les Oni. Cela ne vous rappelle rien ? C’est ce type de progression qui a été repris plus tard par un certain God of War

Onimusha Warlords – C’est dans les vieux pots…

Graphiquement parlant, cette refonte est plutôt une réussite. Les textures en HD embellissent les décors, qui sont toujours aussi magnifiques, et les personnages. Le passage au 60 fps est également salvateur et offre une meilleure fluidité.
Les musiques sont superbes et collent parfaitement avec l’époque et l’action…
En revanche, les cinématiques n’ont pas très bien vieilli et on remarque forcément que 18 ans se sont passés depuis la sortie d’origine.
Onimusha Warlords ne dispose pas de doublage en français et, comme il y a un flagrant décalage entre les voix des acteurs anglophones et les lèvres des personnages, je vous conseille plutôt de paramétrer le jeu afin d’avoir des dialogues en japonais. Cela permet un calage parfait entre l’image et le son.

Malheureusement, que cette aventure est courte ! J’ai commencé à jouer hier après-midi à 14h pour la finir à 0h30, avec une pause de 16 à 21h (oui il faut bien s’occuper des enfants)… Il m’a donc fallu 5h30 pour finir Onimusha Warlords en y allant pépère. Et encore, il m’a fallu du temps pour trouver la solution à l’énigme de la noyade. Ce n’est pas qu’elle est complexe, mais si on n’arrive pas à la résoudre avant le temps imparti, c’est le game over et toute une série d’énigmes à refaire depuis le dernier point de sauvegarde…

Onimusha Warlords 02

Onimusha Warlords – Mon avis

Que ça fait plaisir de retrouver Onimusha ! J’aurais préféré un épisode inédit exploitant la puissance de nos machines actuelles, mais je suis heureux d’avoir refait cette aventure qui m’avait déjà tant plus en 2001. En revanche, je suis surpris que les autres épisodes n’aient pas été remasterisés, Capcom aurait pu nous proposer une compilation des trois épisodes. Mais je les imagine déjà en préparation pour une sortie future…
Pour moi, ce remaster est un grand oui ! Il est effectivement très court, mais les chasseurs de Trophées/Succès y trouveront leur compte avec des réalisations à débloquer après avoir fini l’aventure plusieurs fois. Je regrette également l’absence de version boîte chez nous. Même si les versions dématérialisées offrent des prix plus bas (et encore pas toujours!), je reste attaché à mes jeux en version physique, avec même un Steelbook si possible ! 😁

ATTENTION PARENTS !!!!!!

Même si Onimusha Warlords commence à dater et ne dispose pas de graphismes aussi réalistes que les productions récentes, son bestiaire peut impressionner les plus jeunes. Je ne le recommande pas pour des enfants de moins de 10 ans.

Note
7.5/10
7.5/10

En résumé

Onimusha Warlords est une bonne remasterisation. Les fans profiteront de refaire l’histoire afin de débloquer les Trophées/Succès, les autres prendront plaisir à faire cette aventure qui a inspiré nombre de jeux depuis 18 ans. De plus, sa disponibilité sur Switch fait que l’on peut taillader du démons dans le métro ou le bus ! Elle est pas belle la vie ?

J'aime

  • La jouabilité au stick analogique
  • Les doublages en japonnais
  • Certains décors sont magnifiques
  • Une ambiance toujours aussi plaisante
  • Une remasterisation plutôt bien réalisée
  • L’ajout des Trophées/Succès

Je n'aime pas

  • Bien trop court
  • La caméra parfois agaçante
  • Peu de bonus
  • Pas de version physique en Europe

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles - 11, 6 et 2 ans - ainsi que d'un petit garçon de 4 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.