Daddy, à quoi tu joues ? #79 – ONRUSH

Je ne m’en suis jamais caché, je préfère un jeu de course bien bourrin plutôt qu’une simulation. Ce n’est pas compliqué, je trouve que GT Sport et consorts manquent cruellement de « Takedowns » et de lance-missiles…
Vous devinerez aisément pourquoi je me suis jeté sur ONRUSH et si vous ne voyez pas de quel jeu il s’agit, vous comprendrez très vite en lisant mon test. Que voici !

ONRUSH : Hors des sentiers battus

Avec ONRUSH, ne vous attendez pas à un jeu de course traditionnel. En effet, ce n’est pas un jeu de course ! Ici il n’y a pas de ligne de départ ni d’arrivée. On commence l’épreuve lancé, prêt à affronter ses adversaires, et elle ne se terminera que lorsque certains objectifs auront été atteints.
Les tours de piste sont donc infinis et seuls les plus agressifs sortiront vainqueurs.

La base de ONRUSH (qui se traduirait par « Rush activé« ), c’est du 100 % arcade où les deux principes de base sont  « Turbo » et le « Rush« .  Vous devinerez que le premier sert à atteindre de grandes vitesses. Pour remplir sa jauge, il suffit de piloter dangereusement en frôlant les obstacles, en faisant des figures ou encore en explosant ses adversaires…
Le « Rush« , quant à lui, s’active une fois sa jauge pleine et permet d’utiliser le super pouvoir de chaque véhicule.

Codemaster a pensé son jeu comme un MOBA tel que Overwatch ou League of Legends. En effet, bien que la base ait été copiée sur Motorstorm, Burnout et Destruction Derby, les développeurs ont pensé ONRUSH différemment.
On a accès à huit véhicules, séparés en quatre catégories : motos, buggys, voitures et 4×4. Chacun d’entre eux possède ses propres caractéristiques et attaques spéciales. Ces attaques sont calquées sur les MOBA cités plus haut. Il y a le pouvoir de base, un qui permet de remplir plus rapidement la jauge de « Rush » et enfin une super attaque activée grâce au « Rush« .
Plus ils sont gros, plus les véhicules sont puissants et résistants. Les gros 4×4 favorisent le soutien aux coéquipiers en générant des boucliers, alors que les motos ou voitures plus légères ont pour utilité de pomper le turbo des adversaires, de dévier leur course.
Bien sûr, il est important que l’équipe soit homogène afin de créer une complémentarité entre les bolides et ainsi gagner un maximum d’épreuves.

ONRUSH – Tout feu tout flammes !

On joue en équipe de six, les bleus et les oranges, avec des équipiers et adversaires dirigés par l’IA dans le mode solo ou bien par d’autres êtres humains en ligne. On s’affronte dans quatre modes de jeu différents : Overdrive, Countdown, Lockdown et Switch.

Overdrive nous demande d’utiliser plus de « Rush » que l’adversaire. Il est donc indispensable d’être agressif, d’exploser un maximum d’adversaires et c’est donc l’équipe qui utilisera le plus ses super pouvoirs qui remportera l’épreuve. Vous commencez à comprendre l’utilité des différentes classes de véhicules ?

Countdonwn est un jeu de slalom. Il faut passer dans des portes afin de gagner plus de temps au chrono. L’équipe dont le compteur de temps arrive à 0 a perdu. L’intérêt des bolides qui dévient les adversaires y est plus important que nulle part ailleurs…

Lockdown nécessite de rester dans une petite zone circulaire avec un maximum de coéquipiers durant cinq secondes. Bien sûr, cette zone avance en même temps que les joueurs et y rester cinq secondes d’affilée est un vrai défi tant c’est la foire d’empoigne !

Switch est, pour moi, le mode le plus sympa à jouer. On commence sur une moto, si on se fait exploser, on repart avec la catégorie de véhicules supérieure, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bolide disponible. La dernière équipe à avoir des joueurs en course gagne l’épreuve.

Niveau personnalisation ce n’est pas l’orgie que propose un Forza, mais les choix sont assez vastes. Il est possible de débloquer des peintures et décorations pour les véhicules, des pierres tombales (des malus lâchés lorsqu’on meurt et qui embêteront l’adversaire qui aura le malheur de les ramasser…) et des tenues pour les différents personnages.
Pour cela, il suffit de gagner des épreuves et d’atteindre certains objectifs, mais aussi de passer à la caisse pour les items les plus prestigieux…

ONRUSH – Mon avis

ONRUSH c’est de l’arcade pure et dure ! Une maniabilité et une fluidité au top, une musique entraînante et pas énervante, des décors plutôt réussis, des couleurs et lumières à foison… C’est d’une énergie folle, totalement décomplexée, avec des crashs violents, des lignes droites où faire cramer du « Turbo » et du « Rush » à gogo et une foison d’obstacles et de tremplins pour pimenter le tout.

Bon, il y a bien quelques défauts comme le nombre conséquent de « morts injustes » dont j’ai pu me plaindre, les menus de briefings impossibles à passer, l’impossibilité de se sortir d’un lobby en ligne et l’expulsion d’une partie solo si jamais on venait à se retrouver déconnecté du Xbox Live ou du PSN.

Mais ces quelques défauts ne sont rien à côté du plaisir que m’a procuré, et que me procurera encore ONRUSH.

Produits disponibles sur Amazon.fr

J’aime Je n’aime pas
Un concept plaisant Parfois un peu brouillon
Très agréable visuellement Le temps un peu long avant de respawn
La bande-son discrète qui colle bien au jeu Très répétitif
Une action trépidante Connexion obligatoire, même pour jouer en solo
Le jeu en équipe
Des classes de véhicules

ONRUSH
6.5/10
6.5/10
  • - 6.5/10
    6.5/10

En résumé

Il faut apprécier les jeux arcade pour se satisfaire de ONRUSH. Mais si, comme moi, vous aimez les Takedowns, les Turbos et autres pouvoirs dévastateurs, vous allez vous régaler. De plus, un soupçon de stratégie a été intégré grâce à des catégories de véhicules, cela rend le jeu en équipe bien plus intéressant.
Un bon jeu qui ne demande que quelques mises à jour pour être que meilleur…

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

One Response

  1. Lea 6 juillet 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.