Daddy, à quoi tu joues ? #32 – Killing Floor 2

killing-floor-2N’ayant jamais possédé de PC suffisamment puissant pour pouvoir jouer, je n’avais jamais entendu parler de Killing Floor auparavant. Donc lorsqu’il m’a été proposé de tester Killing Floor 2, je me suis lancé dans l’inconnu et ai découvert un style de jeu bien particulier.
Venez découvrir avec moi ce que j’en ai pensé.

Killing Floor 2 est un jeu exclusivement multijoueur (il est possible d’y jouer seul, mais l’intérêt est nul) dans lequel il faut survivre à des vagues successives de Zeds. Il s’agit de monstres mi-zombies mi-créatures cauchemardesques qui ont envahi l’Europe.

Les joueurs se retrouvent en Europe où se répand une épidémie déclenchée par une expérience ratée de Horzine Biotech. Son ampleur sans précédent paralyse l’Union européenne. La civilisation est en déroute : les systèmes de communication sont hors service, les États se sont effondrés et les forces militaires ont été éradiquées. Les populations européennes ont toujours su s’adapter pour survivre et les quelques survivants vivent cachés.

killing-floor-2-003

On s’arrête là pour ce qui est du scénario, car Killing Floor 2 n’est pas là pour nous raconter une histoire, à dormir debout ou non. En effet, le seul leitmotiv du jeu est de dézinguer du Zed à tire-larigot.
On est plongé dans des niveaux mélangeant le mode Zombies d’un Call of Duty et un Left 4 Dead, mais avec des subtilités supplémentaires.

Chaque type de Zed a un comportement, une faiblesse et des attributs qui lui sont propres. Il est donc primordial de bien les connaître afin de pouvoir survivre à la dizaine de vagues d’ennemis successives.
Chaque vague comporte un nombre croissant de Zeds et chaque élimination de monstre rapporte plus ou moins d’argent, appelé Dosh, en fonction des dégâts infligés ou subits, du type d’adversaire et de notre temps de survie. Dès qu’une vague se termine, on a une minute pour courir dépenser les Dosh durement gagnés chez le marchand d’armes.

Killing Floor 2 – Le Gameplay

Même si au niveau des commandes c’est comme les autres jeux, on n’est pas dans un FPS classique. Celui qui entrera dans une partie multijoueur pour se la jouer solo a toutes les chances de rapidement mourir, et d’hypothéquer la victoire de son équipe.
En effet, le jeu en équipe est primordial. Les Zeds sont de plus en plus nombreux, de plus en plus agressifs et de types bien plus puissants au fil des vagues successives… Une bonne stratégie d’équipe est donc plus que nécessaire pour pouvoir survivre. Cet aspect est poussé à son maximum, puisqu’il est même possible de donner des Dosh à ses coéquipiers pour qu’ils puissent mieux s’équiper. De ce fait, pourquoi ne pas bien équiper le joueur le plus habile ?

killing-floor-2-002

La coopération est vraiment au cœur du jeu !
Pour preuve, dès le lancement d’une partie, chaque membre de l’équipe choisit sa classe de soldat parmi les neuf proposées. Il est important d’éviter les doublons, car chacune d’entre elles propose un support non négligeable pour les coéquipiers.
Ainsi, le Medic pourra soigner les autres membres de la team, alors que le Demolitionist pourra distribuer des explosifs et le Support fournira des munitions…
Ce n’est pas compliqué, si l’équipe ne se compose que des mêmes classes, une défaite rapide est assurée !
Malheureusement, il y a neuf classes pour seulement six membres d’équipe… Il faudra faire les bons choix.

Bien évidemment, un système d’expérience permet d’avoir des personnages plus forts. Ainsi, utiliser des armes spécifiques à notre classe fait gagner plus d’XP, mais il est tout à fait possible de choisir un fusil avec lequel on est plus à l’aise ou un lance-grenade plus efficace sur un type de Zed en particulier.
Plus les vagues se succèdent, plus le niveau de difficulté augmente et donc l’XP gagnée aussi. Jouer en équipe est encore plus important dans les niveaux « Suicidal » ainsi que « Hell on Earth » et cela rapportera de gros paquets d’expérience.

killing-floor-2-001

Killing Floor 2 propose une douzaine de cartes. Chacune a ses particularités. Il est aussi important de bien les étudier afin de savoir comment se sortir de situations difficiles. Préférez une carte bien ouverte lorsque vous débutez, cela vous laissera de nombreux espaces pour vous échapper si besoin.

Killing Floor 2 – Les graphismes et la bande-son

Même si l’action est frénétique, les développeurs de Tripwire Interactive ont malgré tout fait un gros travail pour rendre Killing Floor 2 agréable à regarder.
Le jeu laisse assez peu de temps pour s’attarder sur sa qualité graphique, mais j’ai tout de même pu remarquer que l’Unreal Engine 3 fait toujours des merveilles. Les effets de lumière sont saisissants, les couleurs vives et j’ai pu constater très peu de défauts visuels.

Du côté de la bande-son, on ne peut pas être trop exigent avec ce genre de titre. Elle se limite donc à des bruitages et à une musique métal brutale qui colle à l’action.

killing-floor-2-005

Killing Floor 2 – Mon verdict

Je ne suis absolument pas un joueur de multi. Autant j’ai apprécié faire un peu de Call of Duty avec mes amis autant je ne suis pas le bon public pour Killing Floor 2.
Malgré tout, je dois rester objectif et il est indéniable que ce jeu possède tous les atouts pour plaire aux fans du genre. Il est bien bourrin, mais nécessite un minutieux travail d’équipe. Je recommande même de ne jouer qu’avec les mêmes personnes afin qu’une certaine cohésion se crée dans le groupe.

Bien évidemment, Killing Floor 2 n’est pas à mettre entre les mains des enfants. Les litres d’hémoglobine qui viennent repeindre les rues et l’aspect démoniaque des Zeds pourraient choquer les plus jeunes.

[amazon template=template daddygamerchief&asin=B01LQ51JF2]

J’aime Je n’aime pas
Un travail d’équipe important Très répétitif
Bien bourrin et gore Assez peu de variété au final, notamment pour les boss
Graphiquement agréable J’aurais bien aimé un mode solo plus accessible
Killing Floor 2
6.5/10
6.5/10
  • Scénario - 5/10
    5/10
  • Jouabilité - 8/10
    8/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Bande-son - 6/10
    6/10
  • Durée de vie - 6/10
    6/10

En résumé

Killing Floor 2 peut s’avérer intéressant pour qui aime jouer en multi et possède déjà une équipe bien rodée. Dans le cas contraire sa difficulté en rebutera plus d’un et le jeu finira au fond d’un placard…

killing-floor-2-004

Killing Floor 2
6.5/10
6.5/10
  • Scénario - 5/10
    5/10
  • Jouabilité - 8/10
    8/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Bande-son - 6/10
    6/10
  • Durée de vie - 6/10
    6/10

En résumé

Killing Floor 2 peut s’avérer intéressant pour qui aime jouer en multi et possède déjà une équipe bien rodée. Dans le cas contraire sa difficulté en rebutera plus d’un et le jeu finira au fond d’un placard…

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

One Response

  1. Maximusosaurus 16 décembre 2017

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.