Daddy, à quoi tu joues ? # 46 – Halo Wars 2

Je suis un grand fan de RTS, j’avais même demandé à mes parents de m’acheter un PC rien que pour pouvoir jouer à Command & Conquer quand j’étais ado. Alors un RTS dans l’univers de Halo ne peut que me propulser au septième ciel !
J’avais adoré le premier Halo Wars, c’est donc tout naturellement que je me suis jeté sur le second épisode, et voici mon avis.

Commençons par revoir les bases. Un RTS est un jeu de stratégie en temps réel. On crée une base et on récolte des ressources afin de pouvoir recruter des soldats, construire des tanks, des avions, des bâtiments, etc. Puis, on part à l’assaut des bases ennemies.
Les combats se font en direct, il n’y a pas de pauses pour nous laisser le temps de prendre des décisions, choisir où placer ses unités ou même comment réagir à une contre-attaque. Tout se fait en temps réel. Il faut donc s’adapter à chaque instant aux réactions de l’ennemi.

L’histoire de Halo Wars 2 suit directement celle du premier épisode dans lequel le vaisseau Spirit of Fire de l’UNSC et la Red Team affrontaient l’alliance Covenant.
En 2559, le capitaine Cutter et l’équipage du Spirit of Fire sont en hypersommeil depuis 28 ans, le vaisseau est à la dérive aux confins de l’espace. Mais il approche d’une « Arche » tombée aux mains d’un groupe de Parias extraterrestre dirigée par le chef de guerre Atriox

Halo Wars 2 – Spartan au rapport !

Huit ans se sont écoulés depuis la sortie de Halo Wars sur Xbox 360. Nous sommes maintenant sur Xbox One et la différence graphique est surprenante. Les cinématiques sont de toute beauté, mises bout à bout elles auraient tout à fait leur place au cinéma. Elles permettent de mieux se plonger dans ce scénario qui offre un nouvel arc de narration à la saga Halo.

Mais il n’y a pas que les cinématiques qui ont été faites avec soin. L’ensemble du jeu flatte la rétine. La vue en hauteur d’un RTS ne permet pas des folies, mais les environnements sont variés et magnifiquement réalisés. Que l’on soit dans des plaines herbues ou sur des structures Forerunners, la série Halo conserve ses lettres de noblesse. Les unités mobiles telles que les Spartans, les soldats, Warthogs, Banshees… ont elles aussi bénéficié d’un grand travail de précision.

Les effets de lumière sont tout aussi saisissants. Les explosions, les tirs de plasma, tout comme la luminosité en fonction de l’heure du jour ou de la nuit sont impressionnants. Tout est fait pour retranscrire au mieux l’intensité des combats.

Pour couronner le tout, il y a les musiques. Elles sont évidemment dans le thème de la série Halo et en reprennent les codes. Bien que l’on ne soit pas directement dans la peau du Master Chief, elles contribuent à nous replonger dans ces combats épiques que l’on a pu vivre avec le Spartan 117.

Enfin, les doublages sont parfaits, dignes d’un long métrage au cinéma. Que ce soit en pleine action sur le champ de bataille, ou lors des cinématiques, il n’y a aucune fausse note à relever.

Halo Wars 2 – Manette ou souris ?

Le gros défaut du premier Halo Wars, c’était les contrôles à la manette. En effet, les RTS ont été conçus pour être joués à la souris, c’est d’ailleurs pour Command & Conquer: Alerte Rouge que Sony en avait sorti une pour sa PlayStation.
Creative Assembly n’a pas révolutionné le genre pour Halo Wars 2. Ils se sont contentés d’appliquer la recette habituelle du genre tout en y intégrant les ingrédients d’un Halo. On construit et on améliore donc sa base, ses avant-postes et autres bâtiments, on produit des unités d’infanterie, des véhicules terrestres et aériens… comme dans tout jeu de stratégie, mais là on parle de Spartans, Apparitions, Banshees, tanks Scorpion et autres Warthogs.
Les développeurs ont aussi bien travaillé sur les contrôles et l’interface. Ce nouvel épisode est donc bien plus agréable à jouer que celui de la Xbox 360.
C’est bien plus facile de donner des ordres, l’action en est donc plus rapide et la victoire moins compliquée à obtenir. La sauce a bien pris et le résultat est des plus efficaces.

La dimension tactique a elle aussi été améliorée. Chaque unité possède ses forces et ses faiblesses. Les Marines sont efficaces contre les appareils volants, mais très faibles face à un blindé. Il faut donc bien orienter ses troupes sur le champ de bataille afin de ne pas les voir exterminées en un rien de temps.

Un concept de Leader a également été mis en place. Des pouvoirs permettent d’envoyer des drones réparateurs soigner nos unités, pilonner le champ de bataille avec une frappe orbitale et bien d’autres choses qui peuvent faire changer la victoire de camp.

Halo Wars 2 – La guerre ne se fait pas tout seul

Bien que l’intelligence artificielle du jeu soit assez débrouillarde, c’est toujours mieux d’affronter un adversaire humain. Mais Halo Wars 2 n’offre pas assez de nouveautés pour renouveler le genre et offrir une expérience multijoueur inédite.
Les modes de jeux sont des plus classiques. On retrouve les sempiternels Deathmatch, Team Deathmatch et Domination, mais bien que ça reste sans surprise, le plaisir de jouer est bien présent. Surtout en coopération en 2 contre 2 ou 3 contre 3.

En revanche, un vent de fraîcheur vient du mode Blitz. Les développeurs ont eu la bonne idée d’associer les rudiments des RTS avec les jeux de cartes qui sont à la mode de nos jours dans les jeux vidéo.
Le principe est de choisir un Leader et de se créer un deck capable de s’adapter à la carte. Chaque carte est classée par rareté (commune, rare, spéciale, légendaire) et coûte un certain nombre de ressources, il est donc indispensable de bien équilibrer son équipe pour espérer gagner.

Halo Wars 2 – Mon avis

Je suis un grand fan de RTS et de la série Halo, mais avec ma vie de papa de quatre enfants il m’est désormais difficile de jouer en multijoueur. Vous comprendrez aisément qu’il doit m’arriver fréquemment d’abandonner une partie en urgence, ce qui n’est pas fair-play lorsqu’on joue en ligne.
Les 12 missions de la campagne solo de Halo Wars 2 se terminent en seulement 8 heures, ce qui est assez peu pour un passionné tel que moi. Mais le scénario est tellement bien ficelé et les cinématiques si belles que je me le referais bien une seconde fois.
Quoi qu’il en soit, il faut aimer le genre et la licence Halo pour apprécier ce jeu à sa juste valeur.

ATTENTION PARENTS !

Halo Wars 2 est déconseillé aux moins de 16 ans. C’est un peu exagéré à mon avis, mais il faut tout de même savoir que les cinématiques sont magnifiquement réalisées et que les extraterrestres qui y apparaissent peuvent impressionner les plus jeunes. Le style de jeu, basé essentiellement sur la stratégie, ne laisse aucune place au bourrinage, il est donc peu adapté pour les enfants de moins de 10 -12 ans.

J’espère que ce test vous a plus. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le commenter ou à la partager sur les réseaux sociaux.

Merci à Xbox France de m’avoir fourni le jeu pour le test.

[amazon template=template daddygamerchief&asin=B01H0PIKFE]

J’aime  Je n’aime pas
Le scénario absolument génial qui offre un nouvel arc narratif à la série Halo La campagne ne dure que 8 heures
Un respect parfait de la franchise Halo C’est un RTS qui manque d’originalité dans son gameplay
L’interface est simple, mais efficace Ça manque de rythme en multijoueur
Les contrôles sont parfaits avec une manette

Halo Wars 2
7.9/10
7.9/10
  • Scénario - 9.5/10
    9.5/10
  • Prise en main - 8/10
    8/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Bande son - 8/10
    8/10
  • Durée de vie - 6/10
    6/10

En résumé

Halo Wars 2 est une ode à la franchise Halo. On y retrouve l’essence de ce qui nous a fait aimer les aventures du Master Chief, mais cette fois-ci on dirige carrément une armée complète. De plus, son scénario couvre un arc narratif encore jamais exploré par un jeu, un film ou un comics. C’est donc un jeu à faire pour tout fan de la série rien que pour sa campagne solo, même si elle est trop courte…

 

Halo Wars 2
7.9/10
7.9/10
  • Scénario - 9.5/10
    9.5/10
  • Prise en main - 8/10
    8/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Bande son - 8/10
    8/10
  • Durée de vie - 6/10
    6/10

En résumé

Halo Wars 2 est une ode à la franchise Halo. On y retrouve l’essence de ce qui nous a fait aimer les aventures du Master Chief, mais cette fois-ci on dirige carrément une armée complète. De plus, son scénario couvre un arc narratif encore jamais exploré par un jeu, un film ou un comics. C’est donc un jeu à faire pour tout fan de la série rien que pour sa campagne solo, même si elle est trop courte…

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.