Daddy, à quoi tu joues ? #53 – Injustice 2

En 2013 sortait Injustice : Les Dieux sont Parmi Nous, un jeu de combat mettant en scène les supers héros de la Justice League et les supers vilains qui leurs sont habituellement opposés. Il possédait un scénario bien ficelé couplé à un gameplay aux petits oignons, cela en a fait mon jeu de baston préféré.
Quatre ans plus tard, NetherRealms revient avec Injustice 2, une suite encore plus musclée, et en voici mon avis…

Dans Injustice : Les Dieux sont Parmi Nous, les scénaristes nous proposaient une histoire inédite dans laquelle la Justice League éclatait. En effet, après la mort de la femme de Superman, Lois Lane, tuée des mains du Joker, le kriptonien se fait justice lui-même et crée un état totalitaire dans lequel il est juge et bourreau. Chaque criminel y est exécuté sans aucune autre forme de procès, ce qui déplaît fortement à Batman.
Deux camps s’affrontent alors. Il n’y a plus de super héros ou de super vilains, on est soit du côté de Batman, soit celui de Superman…
Bruce Wayne finit par mettre fin aux agissements de Clark Kent et l’enferme dans une cellule où un « soleil rouge » le prive de ses pouvoirs.

Injustice 2 débute directement là où le premier épisode s’est arrêté. C’est après une introduction où l’on découvre la destruction de Kripton par Brainiac ainsi que la fuite de Kal El alors qu’il n’était encore qu’un bébé, que le Batou entre en scène.
Un immense danger plane à nouveau sur la Terre et nos héros devront à nouveau donner de leurs personnes pour la sauver…

Injustice 2 – Un bon scénario fait-il un bon jeu de combat ?

Si vous avez réussi à me suivre jusque là, c’est que vous êtes un minimum fans des DC Comics et du Multivers.
Mais on n’est pas en présence d’un jeu d’aventure, mais bien d’un jeu de baston, est-ce que tout cela est bien compatible ?

NetherRealms nous avait déjà prouvé avec Injustice : Les Dieux sont Parmi Nous et Mortal Kombat X que combats et scénario sont tout à fait compatibles. Les cinématiques créent un lien entre chaque affrontement et le fait de ne pas contrôler systématiquement les mêmes personnages permet de bien se préparer pour le multijoueur.
Oui, vous conviendrez qu’avoir un jeu de baston pour juste se fighter contre l’ordinateur n’est pas vraiment intéressant. Le but ultime étant, malgré tout, de prouver son niveau de maîtrise au monde entier…

Les fans de Batman, Wonder Woman, Superman et consorts seront déçus de voir la campagne solo se terminer en seulement cinq petites heures. Mais ils découvriront qu’Injustice 2 leur réserve bien des surprises.

La première est qu’il est possible de customiser ses héros, et pas seulement du cosmétique. Plus on joue, plus on gagne de combats, plus on gagne en niveau, plus on gagne des objets de personnalisation. Il est alors possible d’équiper ses personnages avec de nouvelles pièces d’armures les rendant plus puissants, plus rapides, ou même plus résistants… Il y a une multitude d’objets à débloquer !

La seconde réside dans le mode Multivers. C’est une succession de missions peu intéressantes scénaristiquement à réaliser. Mais plus on avance, plus les ennemis sont difficiles à vaincre et le jeu en est parfois vicieux… Les joueurs les plus aguerris auront eux aussi bien du mal à s’en sortir. Mais la récompense en vaut la chandelle : armures, cartes de héros, palette de couleurs et bien d’autres items s’offriront à ceux qui auront su prouver leur dextérité.

Injustice 2 – Plutôt manette ou arcade stick ?

Ce que j’avais aimé avec Injustice : Les Dieux sont Parmi Nous, c’est que la prise en main est immédiate. Les combos et super coups s’enchaînent, même si on est novice en matière de jeux de combat.

Injustice 2 reprend le même principe avec un gameplay accessible à tous, mais avec pas mal de subtilités.
Le bourrin de base, tel que moi, saura distribuer les mandales tout en apprenant quelques combos simples et suffisants pour terminer le mode solo. Projections, combos, coup spécial, super jauge, choc, transitions et interactions d’arène… La palette de coups est très variée et suffisamment accessible pour que tout le monde puisse se faire plaisir.
En revanche, les annulations, les parades-esquives, et autres « Brûle-Jauge » raviront les experts en jeu ce combat. La parfaite maîtrise de ce système de jeu bien plus complexe que l’on pourrait le croire est indispensable pour ne pas se faire ratatiner en multijoueur.

Graphiquement, Injustice 2 offre un rendu très honorable. Les personnages sont tout à fait crédibles, malgré leurs armures qui tranchent avec les tenues moulantes dont on est habitué. Certains reprennent même leur aspect découvert au cinéma, notamment Harley Quinn et le Joker dans Suicide Squad.
Les arènes sont bourrées d’éléments en mouvement, cela donne une impression de vie dans ce monde de chaos.
Flammes, destructions, océans, drapeaux, engins militaires… il y a tant de détails à découvrir dans chaque niveau, qu’il est parfois difficile de rester concentré sur le combat.
Grâce à un super coup bien placé, il est parfois possible de propulser l’adversaire dans une autre zone de l’arène. Le tout se fait dans une animation rapide, fluide et sans ralentissements ou temps de chargement.
D’ailleurs, malgré toutes ces effusions de lumières, couleurs, animations, Injustice 2 ne souffre pas de chutes de framerate. Un léger scintillement se fait ressentir sur la version Xbox One que j’ai testée, mais rien de bien méchant.

Les musiques quant à elles collent parfaitement à l’action et les dialogues, entièrement traduits en français, sont très justes même si le choix de certains doubleurs semble discutable.

Injustice 2 – Mon avis

Injustice 2 m’a replongé dans cet affrontement fratricide de la Justice League et j’y prends toujours autant de plaisir. L’impression de nouveauté est moins présente, mais le scénario très bien ficelé permet de rester en haleine. Malheureusement, j’ai le sentiment que l’envie de se lancer le jeu dans l’arène de l’eSport était trop forte et c’est la campagne solo qui en a fait les frais. En effet, je trouve qu’elle est bien trop courte, bien que ce soit déjà beau que l’on en ait une dans un jeu de combat et qu’il y ait deux fins différentes.
Malgré tout, Injustice 2 est un bon investissement pour tous ceux qui aiment les super héros, et super vilains, de DC Comics ou ceux qui veulent un bon jeu de baston accessible à tous.

ATTENTION PARENTS !

Injustice 2 a beau être un jeu tout public, il peut être impressionnant pour les plus jeunes. Il est préférable de jouer en un contre un avec eux en attendant qu’ils s’aguerrissent et éviter de les laisser seuls avec la campagne solo qui peut être un peu trop impressionnante.


J’espère que ce test vous a plus. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le commenter ou à le partager sur les réseaux sociaux.

Merci à Reset_PR de m’avoir fourni le jeu pour réaliser ce test.

[amazon template=template daddygamerchief&asin=B01H1QX2E6]

J’aime Je n’aime pas
28 combattants issus des univers DC Comics Une campagne solo trop  courte
Un scénario digne des meilleurs films Le système de récompenses aléatoire
Un gameplay accessible à tous Des microtransactions, notamment pour avoir Darkseid
Une customisation très poussée
Un multijoueur très complet

Injustice 2
8/10
8/10
  • Scénario - 9/10
    9/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Prise en main - 8/10
    8/10
  • Bande son - 7/10
    7/10
  • Durée de vie - 7/10
    7/10

En résumé

Injustice 2 a été conçu pour les fans des licences DC Comics, mais c’est bien plus que cela. C’est un jeu de combat ultra complet, qui ravira aussi bien les néophytes que les experts de la manette de par son gameplay qui s’adapte à tous les niveaux et à sa multitudes d’objets de customisation à récupérer.
Je regrette juste que la campagne solo soit aussi courte.

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles - 11, 6 et 2 ans - ainsi que d'un petit garçon de 4 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.