Daddy, à quoi tes recrues jouent ? #10 – Digimon World: Next Order

Après les Pokémon, j’ai tenté d’initier mes enfants à Digimon. Je leur ai présenté le dessin animé et seul le Petit Bonhomme semble avoir accroché. J’ai tout de même proposé à ma Grande Recrue de tester Digimon World: Next Order sur PlayStation 4. Vu qu’elle ne laisse jamais une occasion de jouer à un jeu vidéo, elle s’y est lancée.
En voici son avis rédigé par mes soins…

C’est en voulant se connecter à son jeu vidéo Digimon favori que le joueur est aspiré dans le monde virtuel. Son seul objectif sera de rentrer chez lui, dans le monde réel, mais pour cela, il devra parcourir le Digimonde afin de recruter un maximum de monstres et combattre un terrible Digimon super puissant.

Digimon World: Next Order – Digivolution ?

On attaque l’histoire avec deux bébés Digimon aux capacités plus que limitées. Avant de se lancer dans l’exploration du monde, il faudra parcourir les salles d’entraînement afin de les rendre plus fort et surtout que les faire digivoluer. Sans cela, il sera impossible de leur faire combattre face à des Digimon sauvages.

Il est donc important de bien choisir ses séances d’entraînement, car chaque créature peut se transformer différemment en fonction des exercices effectués.
Nos Digimon sont tels des Tamagochis. Il faut s’en occuper continuellement en les nourrissant, en les grondant si nécessaire, les emmener faire leurs besoins et bien évidemment de les féliciter lorsqu’ils le méritent. C’est en prenant soin d’eux qu’ils évolueront correctement et seront obéissants…

Malheureusement, ce qui aurait pu être drôle avec un seul Digimon devient un enfer avec deux bestioles à gérer en permanence. Ce n’est pas comme s’il n’y avait pas déjà trois bébés chez nous et qu’on voulait en remettre une couche… Sachant que les Digimon peuvent mourir, ça devient rapidement insupportable.

Ajoutons à cela une quantité faramineuse de paramètres à prendre en compte, on se retrouve très vite perdu dans des statistiques en tout genre qui font perdre le fil du jeu.

Digimon World: Next Order – Digicombats !

Passons maintenant au nerf de la guerre, les combats.
Ici, point de touches à marteler, pas de combos dévastateurs et encore moins d’attaques à sélectionner, les Digimon sont libres de combattre à leur guise. Notre seul rôle est de chapeauter les affrontements en échafaudant une stratégie à distance en définissant un rôle pour chaque créature. On peut aussi les encourager en leur donnant quelques conseils de combat, mais ils peuvent très bien les ignorer… D’où l’intérêt de bien les élever au préalable.

Encore une fois, là où les combats auraient pu être un minimum stratégique avec un seul Digimon, en avoir deux est un vrai bazar. De plus, la difficulté est telle que l’on a rapidement envie de jeter l’éponge.
On se retrouve face à de puissants monstres dès le début du jeu et ce n’est qu’au moment de l’affrontement que l’on découvre leurs caractéristiques de combat. C’est donc trop souvent que l’on doive s’enfuir, espérant un adversaire à notre portée la prochaine fois…

Graphiquement, Digimon World: Next Order n’est pas folichon. C’est un simple portage du jeu sur PS Vita, et ça se voit !
Les personnages principaux et les Digimon sont plutôt bien réalisés, mais rien d’extraordinaire. Les décors sont relativement variés, mais si vides..
Même constat pour les musiques, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard. Elles suivent l’action et se contentent du minimum syndical. Les bruitages sont quant à eux insupportables, notamment lorsque les Digimon se mettent à avoir faim ou quand ils sont blessés…

Digimon World: Next Order – Notre avis

Je ne vous cache pas que ma Grande Recrue a lâchement et rapidement abandonné Digimon World: Next Order. Son côté élevage l’a intéressé quelques minutes, mais la redondance des entraînements et la difficulté des combats l’ont très vite rebutée.
Pour ma part, j’avoue ne pas avoir vraiment accroché, pour toutes les raisons que j’ai citées au cours de ce test. Pourtant, je me rends bien compte que Digimon World: Next Order a été développé pour les fans des Digimon et qu’un minimum de connaissance de leurs origines est indispensable pour apprécier ce jeu.

ATTENTION PARENTS !

Digimon World: Next Order est à réserver aux fans inconditionnels des Digimon. Il ne suffit pas d’avoir aimé quelques épisodes de l’animé pour apprécier ce jeu. Assurez-vous bien que l’enfant qui vous le réclame soit suffisamment connaisseur avant de lui offrir.


J’espère que ce test vous a plus. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le commenter ou à le partager sur les réseaux sociaux.

[amazon template=template daddygamerchief&asin=B01MY0UWAF]

On aime On aime pas
Plein de monstres à élever et à faire évoluer Des graphismes indignes de la PS4
Intégralement doublé en français Un scénario basique au possible
Des dizaines d’heures de jeux pour ceux qui seront persévérants La gestion de deux Digimon en même temps est galère
Une difficulté très mal dosée
Digimon World: Next Order
6/10
6/10
  • Scénario - 6/10
    6/10
  • Prise en main - 7/10
    7/10
  • Graphismes - 5/10
    5/10
  • Bande son - 6/10
    6/10
  • Durée de vie - 7/10
    7/10

En résumé

Digimon World: Next Order est un jeu à réserver aux fans absolus des Digimon. Leur élevage et leur entraînement sont long et fastidieux et s’aventurer sur la carte avec des monstres pas assez puissants assurera une cuisante défaite. Je vous aurais prévenus !

Digimon World: Next Order
6/10
6/10
  • Scénario - 6/10
    6/10
  • Prise en main - 7/10
    7/10
  • Graphismes - 5/10
    5/10
  • Bande son - 6/10
    6/10
  • Durée de vie - 7/10
    7/10

En résumé

Digimon World: Next Order est un jeu à réserver aux fans absolus des Digimon. Leur élevage et leur entraînement sont long et fastidieux et s’aventurer sur la carte avec des monstres pas assez puissants assurera une cuisante défaite. Je vous aurais prévenus !

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.