NBA Live 15 : mon test pour le renouveau de la licence

nba-live-15-logoNBA Live ! Souvenez-vous de ces heures passées à jouer sur Megadrive/Super Nintendo, puis sur PlayStation/Saturn, PlayStation 2/Xbox, PlayStation 3/Xbox 360… Mais depuis 2009 la licence avait disparu. Elle a bien tenté un retour en 2010 sous le nom de NBA Elite 11, mais après de nombreux report le jeu avait du être annulé. EA Sports a vécu une véritable traversée du désert avec la licence NBA jusqu’en 2013 et la sortie (enfin !) de NBA Live 14.
Et là, PATATRAC ! Le jeu est un échec. Non pas un échec commercial, mais NBA Live 14 était tout simplement un des pires jeux auxquels j’ai pu jouer depuis bien des années et le comble est qu’il était vendu au prix indécent de 70 € !

Cette année, EA Sports s’est accroché à sa licence et a tout fait pour nous proposer un jeu qui tienne la route. Le pari est-il réussi ou est-ce une nouvelle fois un gadin mémorable ?
C’est ce que je vais voir avec vous dans les lignes qui suivent.

Achat chez mon partenaire

En guise de mise en bouche, NBA Live 15 propose un petit tuto pour nous apprendre les bases du jeu, puis de les appliquer dans un septième match d’une finale NBA fictive opposant le Thunder de Kevin Durant (comme c’est bizarre !) et les Cavaliers de Lebron James.

Ce n’est qu’en suite que nous découvrons le menu d’accueil et ses différents modes de jeu.

  • TIP OFF :

Il s’agit d’un simple match d’exhibition lors duquel nous pouvons jouer seul ou à deux en local.

  • HEAD 2 HEAD :

Il s’agit ici d’un mode multijoueur en ligne sur le Xbox Live ou le PSN. On participe à des matchs simples encore une fois en PvP (player vs player).

  • LEARN LIVE :

C’est un tutoriel, commenté par Damian Lillard, on apprend y les mouvements et techniques de NBA Live 15.

nba-live-offense-improvements-7

  • LIVE ULTIMATE TEAM :

nba-live-15-ultimate-team-details-1Les habitués de FIFA ne seront pas déboussolés par ce mode qui reprend exactement les mêmes principes. Il s’agit de collectionner des cartes de joueurs et de les associer dans une équipe afin d’avoir le meilleur lineup pour affronter les autres en ligne. Une monnaie virtuelle, les PA, sont gagnés à chaque fin de match en fonction de nos statistiques, de nos moments forts accomplis et bien évidement en cas de victoire. Ces espèces sonnantes et trébuchantes permettent d’acquérir de nouveaux packs de cartes de différente puissance dans lesquels nous découvrions aléatoirement des joueurs, des maillots, des stades ou des coachs… Le but ultime étant bien évidement de se constituer une équipe composée des meilleurs joueurs.

Parmi les nouveautés, on a accès à des enchères afin de pouvoir acheter le joueur, le logo, le coach ou le maillot qui manque à notre collection, des défis ont aussi été ajoutés et il est maintenant possible de posséder jusqu’à 400 cartes.

  • DYNASTY :

Ce mode permet de prendre le poste de general manager d’une équipe NBA et de la gérer au mieux afin d’atteindre la réussite sportive et économique. Il faut y recruter des joueurs, gérer leurs entraînements, conseiller au coach un cinq de départ type, mais aussi s’occuper des ressources financières de la franchise. Il faudra donc bien faire attention au salary cap et aux rentrées d’argent via les boutiques de supporters et de la billetterie.

  • BIG MOMENTS :

On nous demandé ici de revivre des moments forts de la saison passée. Il ne faut pas jouer un match pour réaliser le même exploit, mais juste le temps nécessaire. Ainsi, pour le shoot au buzzer que Damian lillard à marqué le 2 mai 2014, on a que 2 secondes de jeu, alors qu’on a 4 minutes pour réaliser la série de points des Warriors du 3 mai.

  • NBA REWIND :

Ici, on peut choisir une équipe de la NBA et revivre tout simplement ses meilleurs matchs de la saison passée.

  • Jordan Rising Star :

Grosse nouveauté dans NBA Live 15, il y a enfin un mode carrière. Ne vous attendez pas à quelque chose d’aussi poussé que dans NBA 2K15, mais il y a quand même de quoi se faire plaisir.

Pour commencer on créé un joueur pour lui faire intégrer la NBA, le faire évoluer dans ses statistiques, lui faire gagner un poste de titulaire dans le cinq majeur, le faire sélectionner pour le All Star Game et enfin lui faire gagner un titre NBA pour qu’un jour il puisse intégrer le Hall of Fame.

nba-live-15-jordan rising star

Le module de création de notre joueur est très simpliste et ne propose que très peu d’option de personnalisation. Il ne faut même imaginer pouvoir créer un basketteur qui nous ressemblerait, car la plupart des têtes proposées sont horribles, avec des yeux exorbités ou des lèvres proéminentes ! Il ne faut pas non plus espérer un scan du visage comme chez le concurrent. Mais peu importe, créer un joueur qui ressemble a quelque chose d’humain est assez rapide et je me suis rapidement retrouvé prêt à ne lancer sur les parquets. Mais avant d’entrer dans l’arène, je dois choisir choisir le style de jeu de mon double virtuel. Pour cela, des exemples de joueurs pros (sous contrat avec Jordan Brand) sont proposés et leurs stats servent de base à notre jeune basketteur. Plus tard dans sa carrière, nous pourrons améliorer ses attributions en dépensant des PA et le rendre plus fort en attaque, en défense ou dans n’importe quel autre secteur de jeu.

nba-live-15-modes-6On commence par un match des rookies, sponsorisé par la marque Jordan brand, lors duquel on doit batailler face aux autres jeunes afin de taper dans l’œil des recruteurs des équipes NBA et ainsi espérer être drafté. Au cours du match, une jauge se rempli au fur et à mesure de mes actions positives et logiquement se vide à chaque erreur de ma part. Mais bizarrement, même si mon joueur est censé être très faible à ce moment précis de sa carrière, il enfile les paniers comme des perles et claque des dunks que même Lebron James ne renierait pas ! De ce fait, mon joueur à reçu une note de 100 % avec 52 points marqués et un nombre incalculable de rebonds pris ou de contres effectués…

Avec des telles stats, j’ai été drafté en 4e position par le Magic d’Orlando qui m’a proposé d’office une place de 6e homme. Mais comme j’aime vivre dangereusement (virtuellement) et que c’est l’argent qui dominera ma carrière, j’ai préféré être échangé contre Jeremy Lin et filer aux Los Angeles Lakers (mon équipe préférée) pour jouer aux côtés de Kobe Bryant.

Contrairement à NBA 2K15, Tout ceci n’est pas entrecoupé de cinématiques avec les voix des joueurs NBA, mais seulement par des écrans fixes. Seules quelques vidéos mal encodées, donc très pixelisées, viennent de temps en temps marquer un moment fort dans ma carrière.

Côté technique, EA Sports a vraiment relevé le niveau par rapport à l’année dernière. NBA Live 15 ne souffre pas de tous les maux de son aîné et l’expérience de jeu est bien plus agréable.

nba-live-offense-improvements-1Visuellement parlant, le titre est bien plus beau. les joueurs NBA sont pour la plupart bien reconnaissables (à quelques exceptions près ! ), les mascottes sont présentes au bord du terrain, tout comme les journalistes qui filment sous les panneaux. Les animations sont bien retranscrites, chaque star possède ses actions signature, leur inertie sur le parquet est différente en fonction de leur morphologie et surtout elles ne donnent plus l’impression de glisser sur le parquet. Mais unaliasing et un scintillement trop présents ont considérablement gêné mon confort de jeu et une pause s’est imposée entre chaque match.

En ce qui concerne le son, il faut être fan de RAP pour prendre du plaisir à écouter la playlist choisie par MICK (d’ailleurs qui c’est celui là ?), et pour préserver mes oreilles j’ai préféré couper la musique pour me concentrer sur les bruitages et les commentaires. Derrière le micro, ce sont Jeff Van Gundy et Mike Breen de la chaîne ESPN qui relatent mes exploits, c’est toujours bien mieux que de se retrouver avec nos commentateurs locaux (qui a dit BeIN Sport ?). Pour ce qui est de l’ambiance de la salle, il n’y a rien à redire. Le public réagit bien à ce qu’il se passe sur le terrain, le ballon a un bruit réaliste, tout comme le crissement des baskets.

Playlist de NBA Live 15 par Mick :

Chuck Inglish – Gametime feat. Action Bronson
Daytona – Walk Around (Prod. By Harry Fraud)
Flatbush Zombies – My Team Supreme 2.0 feat. Bodega Bamz
Phantogram – Black Out Days
Yonas Michael – Concrete Love (Live at the Velvet Room)
A-Trak x Milo & Otis – Out The Speakers feat. Rich Kidz
Bas – Charles De Gaulle To JFK
Bishop Nehru – You Stressin’ (Prod. by Disclosure)
813 – Thank You
Federal Reserve – Still Dipset feat. Cam’ron, A-Trak & Juelz Santana
Bodega Bamz – Young And Livin
Brooke Candy – Opulence
Deluka – Black Magic
Fashawn – Letter F
G-Eazy – Complete
Gent & Jawns – Fireball
J. Sands feat. L.F. Daze – Five To Get Live (NBA LIVE REMIX)
Jeezy – Me Ok
Jeremih – Don’t Tell Em feat. YG
K CAMP – Money Baby feat. Kwony Ca$h
Raz Fresco – Freshest Ever feat. ChillxWill
Rustie – Up Down feat. D Double E
Sir Sly – Inferno
Smif N Wessun – Born and Raised feat. Junior Kelly
TeeFLii – 24 Hours feat. 2 Chainz
Tuki Carter – Yeah

Manette en main, ça se corse un peu. La plupart des mouvements spéciaux se réalisent avec une combinaison de touches, notamment les signature moves. Cela parait logique que les actions plus spectaculaires soient plus difficile à réaliser, mais elles ne sont pas naturelles à placer, car elles utilisent un peu trop le clic des sticks droit et gauche. En revanche, les dunks et alley-oops sont d’une facilité (trop ?) déconcertante à réaliser.

nba-live-15-003

Vous l’aurez compris, il a été difficile de ne pas comparer NBA Live 15 avec NBA 2K15, mais c’est très probablement ce qu’à souhaité EA Sports. En effet, quelques bonnes idées ont été piochées chez la concurrence, le mode carrière par exemple, mais aussi dans les autres licences de l’éditeur avec le Live Ultimate Team qui reprend le FUT de FIFA.

Alors que penser de NBA Live 15 ?

Le titre de EA Sports est plus accessible pour les novices et est aussi plus arcade que son concurrent, il permet de jouer et prendre du plaisir immédiatement sans avoir besoin de beaucoup de temps pour le prendre en main. Graphiquement il est déjà plus à la hauteur de ce que nous attendons d’un jeu sur Xbox One ou PlayStation 4 même si l’aliasing et le scintillement peuvent donner mal à la tête après quelques matchs, mais les gros défauts constatés sur NBA Live 14 ont disparu.

Mon verdict est donc positif. NBA Live 15 ne rend pas une copie parfaite, mais propose suffisamment de contenu pour contenter qui voudra passer un bon moment en compagnie des stars de la NBA alors que les pros du ballon orange resteront chez NBA 2K15. Cette année EA Sports a relevé le défi et à commencé à remblayer le fossé creusé depuis quatre ans et qui le sépare de la concurrence.

NBA Live 15
3
  • Jouabilité
  • Durée de vie
  • Scénario
  • Bande son
  • Graphisme

L’extrait

Les + :

  • Enfin un jeu qui ressemble à du basket !
  • Un mode carrière qui tient debout
  • Un gameplay arcade accessible à tous
  • Le Live Ultimate Team très complet
  • Allez ! Encore un effort et NBA Live 16 sera vraiment bon.

Les – :

  • De l’aliasing
  • Du scintillement
  • Graphiquement encore limité
  • Le mode carrière un peu trop simpliste
  • La bande-son trop RAP (question de goûts)
User Review
0 (0 votes)

nba-live-15-001

NBA Live 15
3
  • Jouabilité
  • Durée de vie
  • Scénario
  • Bande son
  • Graphisme

L’extrait

Les + :

  • Enfin un jeu qui ressemble à du basket !
  • Un mode carrière qui tient debout
  • Un gameplay arcade accessible à tous
  • Le Live Ultimate Team très complet
  • Allez ! Encore un effort et NBA Live 16 sera vraiment bon.

Les – :

  • De l’aliasing
  • Du scintillement
  • Graphiquement encore limité
  • Le mode carrière un peu trop simpliste
  • La bande-son trop RAP (question de goûts)
User Review
0 (0 votes)

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d'un petit garçon de 2 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.