Papa avec des regrets…

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles, une de 9 ans, une de 3 ans et une toute fraîchement née ainsi que d’un petit garçon de 2 ans, j’arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo et le basket. De ce fait, j’ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n’a pas vocation à remplacer les grands sites tels que jeuxvidéo.com ou GamerGen.com, mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu’est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Jean dit :

    Je te comprend. Je n’ai pas eu à vivre la naissance de ma fille de la sorte, je n’ai juste pas pu couper le cordon qui était enroulé. Autour du cou.

  2. Gaëlle dit :

    OH PURÉE si tu savais comme je suis soulagée de ne t’avoir jamais eu sur le dos à commenter, pleurer, filmer, photographier la boucherie dégoûtante et interminable qu’aurait été un accouchement par voie basse!!!
    Vive la césarienne!!
    Signé : ta femme qui t’aime

  3. J’ai eu de la chance pour ma part, malgré la césarienne, j’ai pu être dans la salle d’opération et assister à la naissance. Bien sûr, tout était caché par un drap mais au moins j’étais là pour soutenir ma compagne qui n’était pas rassurée. Pour avoir connu l’accouchement par césarienne et par voie basse sans assistance médicale (dans la voiture avec sage femme), c’est clairement le second qui a été le moins difficile à vivre pour tout le monde et le plus rapide (retour à la maison en 4h)

  4. sacrepapa dit :

    Je te comprend. Moi aussi j’ai eu ce couloir qui me separait de ma fille et ma femme pendant la césarienne. C’était l’attente la plus dur de toute ma vie à ne pas savoir ce qui se passe, à tourner en rond, voir les medecins s’agité. Même si c’était la première fois en césarienne, alors que mes trois garçons c’était par voie basse. Je le souhaite à personne. Mais le plus dur d’en tout ça, c’est de faire confiance à l’équipe médicale. T’est courageux, profite de chaque instant avec eux.

  5. LaLucie23 dit :

    C’est vrai que c’est un moment unique, mais rien que le fait que tu parles de ce regret montre à quel point tu es un père et un mari formidable ! Tu n’as rien à te reprocher. On ne peut malheureusement pas faire ce qu’on veut tout le temps.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :