Daddy, à quoi tu joues ? #103 – Dead or Alive 6

Lorsque j’étais vendeur chez Micromania, j’ai eu la chance de vivre l’arrivée de la Dreamcast. La première console accessible pour tester les jeux dans notre magasin était donc la console de SEGA. Évidemment, quelques jeux étaient toujours pas loin pour qu’on s’affronte entre vendeurs ou pour défier un client : NBA 2K, Power Stone et… Dead or Alive !
Ce n’est donc pas un hasard que je sois un grand fan de NBA 2K et des Dead or Alive, puisque je suis allé jusqu’à faire saigner mes pouces tant j’ai pu user les manettes de la Dreamcast de démonstration. Vous imaginez donc que je n’ai pas laissé passer l’occasion de vous proposer un test de Dead or Alive 6, qui est en vente depuis ce matin…

Dead or Alive 6 – Le retour des boobs !

Vous êtes d’accord avec moi, ce n’est pas pour son gameplay original que Dead or Alive s’est fait connaître. Tous ceux qui ont vu la licence naître vous diront une chose sur les jeux : « Oh mon Dieu ! Ces boobs qui bougent !!!!!! »
Il faut dire qu’à l’époque, les attributs de ces dames étaient « légèrement » surdimensionnés et ils ont été quelque peu « dégonflés » au fil des années.

Bon, c’est vrai qu’il n’y a pas que cela, et heureusement ! En effet, Dead or Alive 6 propose autre chose, notamment un mode histoire.
Dans les précédents DoA, les combattants ont affronté la menace du M.I.S.T., une organisation secrète aux sombres desseins. Mais une jeune scientifique nommée NiCO a été choisie par Donovan afin de concrétiser ses projets, et cela passe par la résurrection de mauvais souvenirs…

Le scénario se débloque au fur et à mesure sous forme de vignettes qui représentent la timeline de l’intrigue. Décomposées en 21 lignes, qui sont également redécoupées en plusieurs vignettes à choisir à notre guise afin de découvrir une parcelle de l’histoire d’un des personnages.
Malheureusement, cette façon de découvrir le déroulement des événements nuit à la fluidité. Le rythme s’en trouve haché et de trop nombreux chargements rendent l’expérience assez ennuyante. Heureusement, les deux heures nécessaires pour arriver au terme du scénario passent assez vite.
Il existe une seconde campagne mettant en scène un nouveau personnage, Diego, mais sa durée de vie est dérisoire.

Dead or Alive (4)

Dead or Alive 6 – Supers baffes !

Pour assouvir ma soif de baffes et autres mandales, j’ai enchaîné avec une nouveauté de Dead or Alive 6 : la Quête DoA. Il s’agit ni plus ni moins d’un mode défis dont le chef d’orchestre n’est autre que NiCO.
La jeune scientifique nous y demande de réussir certaines missions moyennant finances. À chaque fois, il y a trois objectifs à accomplir avec un combattant imposé. Chaque réussite rajoute des crédits à dépenser en objets cosmétiques dans la boutique de création de personnages. Si les trois missions sont complétées, on reçoit en bonus de quoi débloquer certains vêtements pour notre avatar virtuel.

Dead or Alive 6 quest

L’intérêt des Quêtes DoA ailleurs que dans le gain de cosmétiques. En effet, cela permet d’apprendre à maîtriser les différentes techniques de combat de Dead or Alive 6. On retrouve l’habituel contre en appuyant sur arrière et une touche et les sempiternels combos, mais surtout un nouveau système de « Super« . Une jauge de Super divisée en deux parties se charge au fur et à mesure des coups donnés et encaissés. On peut dépenser ce Super de trois manières. On peut activer une « Super Prise » qui permet de contrer n’importe quelle attaque, ou un « Coup Briseur« , un mouvement très puissant entamant considérablement la barre de vie de l’adversaire. Ces deux coups se déclenchent très aisément grâce à une pression simultanée sur une gâchette et une direction.
La troisième attaque est la « Ruée Fatale » pour laquelle il suffit de marteler la gâchette en question pour sortir une série de frappes qui enverra l’adversaire au sol. Cette Ruée Fatale ne peut être contrée que par une « Super Prise« .
Cette jauge de Super offrira évidemment une prise en main immédiate pour les novices, qui pourront sortir aisément des coups dévastateurs. Les fans de la licence retrouveront le système habituel de combos et air-combos qui, associé au contre, est un arsenal d’une terrible efficacité. Mais en y rajoutant la maîtrise des Supers on peut rapidement devenir imbattable…

Dead or Alive 6 – Il y a des baffes qui se perdent…

Oui il y a des baffes qui se perdent, car ce Dead or Alive 6 n’est pas à la hauteur de ce qu’on l’on peut espérer de la Team Ninja. Les développeurs ont-ils manqué de temps ? Ou peut-être de moyens ? En effet, la qualité graphique du jeu est très moyenne. Les différents combattants sont superbement réalisés, surtout les combattantes aux formes généreuses chevelures qui bougent au rythme des châtaignes distribuées. Malheureusement, la compression des cinématiques ne leur rend pas hommage. Les doublages anglais qui ne suivent pas le mouvement des lèvres donnent également une sensation bizarre.
Et puis il y a les vêtements qui se déchirent, la sueur et la saleté qui apparaissent au fil du combat, mais leur rendu n’est vraiment pas convaincant.
Enfin, un petit mot sur les décors. Certains sont vraiment sympas et se jouent sur plusieurs niveaux, mais d’autre ne sont que d’insipides rings moches et sans intérêt.

Dead or Alive 6 propose également de jouer en ligne, mais seuls les matchs classés sont, pour le moment, disponibles. De nouveaux modes multi devraient arriver dans les prochaines semaines.
Heureusement, les combats restent rapides et nerveux en ligne, mais il est indispensable de bien maîtriser les différents combos au risque de se faire sévèrement corriger…

Dead or Alive 6 roster

Dead or Alive 6 – Mon avis

J’ai un avis très mitigé sur ce Dead or Alive 6. J’ai beau adorer la licence, le plaisir de jouer n’est plus aussi grand qu’auparavant. Ai-je trop vieilli ? Le manque de renouvellement de DoA est-il trop important ? Ou peut-être est-ce l’absence (inexcusable) du TAG Battle ?
Quoi qu’il en soit, j’ai eu du mal à prendre du plaisir à jouer seul à Dead or Alive 6. En revanche, c’est toujours aussi jouissif de sortir un combo dévastateur ou de bien placer un contre en multi, notamment face à un pote… mais c’est un peu le cas avec n’importe quel jeu de combat.


Produits disponibles sur Amazon.fr

Dead or Alive 6 - 01
Note
6/10
6/10

En résumé

Je suis assez déçu par ce Dead or Alive 6. Graphiquement, il n’est pas à la hauteur de mes attentes, son mode histoire est trop haché et mou, enfin le TAG Battle a disparu. Heureusement, le gameplay reste toujours aussi intuitif malgré quelques ajouts et c’est toujours aussi plaisant de mettre une dérouillée à un pote en multi local ou en ligne…

J'aime

  • Des boobs personnages toujours aussi bien modélisés
  • Un gameplay amélioré grâce aux Supers
  • Les Quêtes DoA
  • Quelques niveaux vraiment sympas…

Je n'aime pas

  • Le mode histoire bien trop court et haché
  • Où est passé le TAG Battle ?
  • Des graphismes datés
  • Beaucoup de niveaux vraiment nazes

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles - 11, 6 et 2 ans - ainsi que d'un petit garçon de 4 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père, ma passion pour le jeu vidéo. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.