Daddy, à quoi tu joues ? #131 – Balan Wonderworld

Si comme moi vous êtes fans des consoles de SEGA, vous connaissez évidemment le travail de Yuji Naka. Faute de connaître l’homme, ses personnages ne vous sont pas inconnus, car il s’agit, entre autres, de Sonic le hérisson et de Nights. Si je vous parle de ces deux héros, c’est parce que la dernière création de ce grand nom du jeu vidéo est un nouveau jeu nommé Balan Wonderworld et qui est édité par Square Enix.

Nous y jouons Leo Craig ou Emma Cole, deux enfants introvertis qui se retrouvent par hasard dans un théâtre dont le propriétaire est un être un peu excentrique, Balan. Sans vraiment nous expliquer pourquoi nous sommes là, il nous projette dans un monde dans lequel nous auront à sauver des âmes en peine.

Pour ce faire, nous avons à parcourir 12 pièces de théâtre, composées chacune de deux actes, lors desquelles nous avons à utiliser différents costumes afin de nous transformer et ainsi glaner les statuettes dorées de Balan disséminées un peu partout. Ces artefacts permettent, une fois que nous en avons assez, d’ouvrir la voie vers trois nouveaux mondes.

A la fin de chaque pièce, on rencontre un boss dont on doit découvrir les mouvements, puis trouver comment le battre pour avoir droit à une petite danse avec le personnage sauvé et une cinématique.

Balan Wonderland au pays de Nights… dans les rêves !

Graphiquement, Balan Wonderland est très coloré, les personnages sont la “mignonitude” incarnée et les différents costumes sont très variés. Chacun d’entre eux nous octroie un pouvoir (voler sur une courte distance, flotter dans les air, tirer des laser, grimper aux toiles d’araignées…), ce qui est indispensable pour pouvoir progresser dans chaque niveau. Il est d’ailleurs assez fréquent qu’il faille revenir dans un monde déjà terminé afin de glaner de nouvelles statuettes de Balan grâce aux pouvoirs fraîchement acquis.

La jouabilité est semblable à ce que l’on avait dans les premiers jeux de plateformes en 3D. Même si nos deux héros se dirigent très aisément, la caméra est horripilante. En effet, elle se place rarement là où ce serait le plus pratique pour effectuer un saut. On se retrouve donc fréquemment à recommencer une zone après avoir chu bêtement.

On notera également que tous les boutons font la même action, il faut changer de costume pour pouvoir sauter, tirer, taper, etc. Il faut donc changer régulièrement de vêtements pour pouvoir accéder à de nouvelles zones ou tout simplement activer un mécanisme.

Chaque costume joue également le rôle de point de vie. On ne peut en porter que 3 à la fois et si on se fait toucher ou si on tombe dans le vide, on en perd un. Heureusement, il y a toujours un accoutrement à récupérer près de point de réapparition et, au pire, on peut aller chercher d’autres costumes accumulés lors de nos passages aux check-points.

Parfois, en trouvant un chapeau doré de Balan, on accède à un niveau spécial nommé “Bataille de Balan“. Il s’agit d’un QTE à faire au bon moment pour gagner encore plus de cristaux pour nos Tims et une statuette de Balan supplémentaire .

C’est petites bestioles nous suivent partout et, à la manière des créatures de Chaos de Sonic Adventures, on les nourrit avec les nouveaux cristaux glanés au fil de l’aventure et en terminant les Batailles de Balan susmentionnées. Plus vous les nourrissez, plus ils seront nombreux et plus ils construiront une tour qui, une fois terminée, permettra de débloquer un costume spécial dont je vous laisse la découverte.

On peut également jouer à deux en coopération. Comme Balan Wonderworld est assez facile, c’est le jeu parfait pour jouer avec les enfants, voire même initier les plus petits au jeu vidéo.

Les musiques, quant à elles, sont agréables, mais ne resteront pas dans les mémoires. Elles collent pourtant parfaitement à l’action et les chants en japonais sont un vrai régal à chaque fin de niveau.

Enfin, un petit mot sur la chose qui fâche : la fluidité du jeu. J’ai fait Balan Wonderworld sur Xbox Series X, il y est très fluide et agréable à jouer (si on met de côté sa caméra désastreuse). Je suppose que c’est pareil pour les versions PlayStation 5, Xbox Series S, Xbox One X et PS4 Pro. En revanche, sur Nintendo Switch, Vanou rapporte que le jeu saccade en mode portable ou en mode dock dès qu’il y a plusieurs personnages d’affichés à l’écran. Il est fort probable que ce soit pareil sur les version plus anciennes et moins puissantes de PS4 et de Xbox One.

Il faut dire que même sur la Xbox Series X il y a rarement plus de cinq ennemis en même temps à l’écran, les PNJ disparaissent lorsqu’on s’en approche et les décors sont tristement vides. Il est clair que les développeurs de Balan Wonderworld n’ont pas eu le budget et le temps nécessaires pour fignoler leur jeu.

Balan Wonderworld : mon avis

Balan Wonderworld est un jeu très agréable à faire. En effet, ses environnements, ses niveaux courts, ses musiques, sa myriade de costumes et pouvoirs différents ainsi que cet emballage tout mignon en font un titre accessible à tous.

Malheureusement, il pèche au niveau technique avec un manque de développement qui se voit trop pour un jeu de 2021. Il y a trop de bugs de collision ou d’affichage, une caméra horripilante, de ralentissements… Ce qui en ferait un excellent investissement sur Dreamcast pour une année 2001.

Malgré tout, les 15 heures de jeu pour en venir à bout sont loin d’être un calvaire et je vous conseille malgré tout d’acheter Balan Wornderworld lorsque son prix aura chuté un peu et que ses quelques bugs auront été patchés.

ATTENTION PARENTS !!!!!

Une fois n’est pas coutume, je n’ai pas d’avertissement à vous prodiguer pour Balan Wonderworld. Au contraire, puisqu’il est pour tout public, je vous invite même à y jouer avec vos enfants en coopération.

Mes derniers tests :

Daddy, à quoi tu joues ? #131 – Balan Wonderworld

Nom du jeu: Balan Wonderworld

Description: Balan Wonderworld est un jeu vidéo de plateforme développé par Balan Company et édité par Square Enix. Le jeu est sorti le 26 mars 2021 sur Microsoft Windows, Nintendo Switch, Xbox Series, Xbox One, PlayStation 4 et PlayStation 5.

[ More ]

Note
7/10
7/10

En résumé

Balan Wonderworld est un jeu très agréable a faire. Ses environnements, ses niveaux courts, ses musiques, sa myriade de costumes et pouvoirs différents ainsi que cet emballage tout mignon en font un titre accessible à tous. Malheureusement, il pèche par une réalisation datée et d’un manque de temps de développement évident.

J'aime

  • L’univers coloré
  • Le design mignon des personnages
  • 12 niveaux à découvrir
  • L’univers très Sonic Advendures et Nights into Dreams

Je n'aime pas

  • La réalisation datée
  • La caméra
  • Les contrôles
  • Trop de bugs

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles - 12, 6 et 2 ans - ainsi que d'un petit garçon de 4 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père et ma passion pour le jeu vidéo. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.