Ghostbusters ! Ce mot provoque systématiquement des frissons partout dans mon corps. Il y a le souvenir du Bibendum ou de la bibliothécaire particulièrement impressionnants pour le garçon de 8 ou 9 ans que j’étais lorsque j’ai vu le film SOS Fantômes. Mais surtout, il y a cette chanson que j’essayais de capter à la radio sur mon baladeur à cassettes…

Il était donc évident que je ne passerais pas à côté du test de Ghostbusters: The Video Game Remastered, la refonte du jeu sorti en 2009 sur PS3, Xbox 360 et PC.

Les héros de Ghostbusters

Ghostbusters: The Video Game Remastered – Who you gonna call ?

L’histoire de Ghostbusters: The Video Game Remastered se déroule deux ans après celle du second film. On y joue un nouveau dans l’équipe des chasseurs de fantômes toujours composée de Peter Venkman, Ray Stantz, Egon Spengler et Winston Zeddemore.

Un afflux d’énergie paranormale provoque une invasion de fantômes à New-York. Nos cinq héros partent donc à la chasse aux revenants.

Car oui, il s’agit bien de revenants, car ce bon vieux Bouffe-tout dépouille le buffet d’un grand hôtel, alors que le Bibendum Chamallow ravage Manhattan… Et ce n’est que le début des problèmes pour les SOS Fantômes.

Le Bibendum Chamallow

Ghostbusters: The Video Game Remastered – Ne jamais croiser les flux !

Habituellement, lorsqu’un studio de développement sort une remasterisation d’un jeu, il ajoute quelques petits trucs pour justifier le réinvestissement des joueurs dans un jeu qu’ils ont déjà fait. Mais il n’y aura aucune surprise pour tous ceux qui ont déjà fait Ghostbusters: The Video Game sur PS3/Xbox 360/PC

En effet, Saber Interactive s’est limité à une amélioration du framerate en passant le jeu à 60 fps et de la résolution grâce au moteur Infernal Engine. Il permet également une meilleure gestion des dégâts par rapport à l’original de 2009.

Dans le cimetière

Ne vous attendez donc pas à une amélioration graphique comme on a pu en voir avec le remastered de Resident Evil 2. Que nenni ! En effet, hormis le passage en résolution haute, on a les mêmes graphismes qu’il y a 10 ans, les mêmes cinématiques, et le même gameplay (toujours aussi raide).

Et comme si ça ne suffisait pas, les développeurs ont décidé de supprimer les dialogues en français et surtout… le multijoueur !
Ce dernier était plutôt réussi et mêlait jeu compétitif et coopératif et je ne comprends vraiment pas pourquoi ils l’ont retiré…

Enfin bref, ne vous fourvoyez pas, Ghostbusters: The Video Game Remastered est un bon TPS qui nous plonge à merveille dans l’univers des films, surtout que les acteurs des films on prêté leurs visages et leurs voix. De plus, les thèmes musicaux proviennent également des longs métrage, ce qui est parfait pour se plonger dans l’ambiance.

Ghostbusters: The Video Game Remastered – Mon avis

Ghostbusters: The Video Game Remastered souffle le chaud et le froid. En effet, il est à juste titre considéré comme suite officielle des deux films. Il permet de proposer des scènes qui n’étaient pas réalisables avec les moyens techniques et technologiques dont disposait Hollywood dans les années 80.

Malheureusement, la difficulté est (très) mal dosée. Le jeu est bien trop facile et n’offre aucun challenge en mode « facile ». En revanche, la difficulté intermédiaire m’a rendu fou. Les boss se font emprisonner dans le piège à fantôme en deux temps, trois mouvements, alors que les petits chandeliers ou tombes (mortes) vivantes nous font rejoindre le monde des esprits en un rien de temps…

Enfin, pour finir sur une note positive, Ghostbusters: The Video Game Remastered est un vrai bonheur pour le fan des SOS Fantômes que je suis. Les dialogues sont dans la continuité de ceux des films et de très nombreux clins d’œils raviront les amoureux des chasseurs de fantômes.

ATTENTION PARENTS !

Ghostbusters: The Video Game Remastered a beau être un jeu à la sauce « années 80 », certains passages peuvent être impressionnants pour les plus jeunes. Je déconseille donc qu’il soit mis entre des mains de moins de 8-10 ans.