Comme Daddy, je suis un vieux de la vieille, nous avons grandi avec les consoles de jeu vidéo à la maison, mais où on s’extasiait encore des jeux des bornes d’arcade que ce soit dans les salles, dans les fêtes foraines ou même celles dans le café PMU enfumé du quartier.

Grâce à ces machines qui avalaient notre monnaie inlassablement, j’ai pu découvrir des chefs d’œuvre vidéoludique comme Gorf, Shinobi, Toki, mais une qui m’a le plus marqué c’était celle du café PMU auquel j’accompagnais ma mère faire son tiercé, Street Fighter II. Depuis un de mes plus grands rêves de joueur était d’en posséder une à la maison.

Après plusieurs discussions avec mon épouse, nous nous sommes entendus sur un compromis avec la gamme Arcade 1Up. Une vraie borne d’arcade d’époque coûte cher, mais surtout, il faut avoir les connaissances nécessaires pour la garder en état de marche et la réparer (connaissances que je n’ai évidemment pas), et côté garantie… 

Depuis quelque temps déjà le constructeur 1Up propose des bornes d’arcade pour les nostalgiques comme nous. Mais je les trouvais vraiment trop petites, et elles ne contenaient que 2 ou 3 jeux. Mais la firme améliore ses produits, en proposant maintenant un stand rehausseur inclus directement permettant d’avoir une hauteur plus appréciable pour des adultes, et une plus grande variété de jeux. J’ai donc fini par craquer pour la Capcom Legacy à l’approche de mes 40 ans.

Voici donc le déballage de la Capcom Legacy d’Arcade 1Up qu’il faut assembler soi-même tel un meuble IKEA.

Donc une fois le tout assemblé, je me suis aussi procuré le siège qui va bien avec, et j’ai pu enfin profiter de mon nouveau jouet. J’essuie les étoiles qui emplissent mes yeux, et je m’installe devant ma première borne d’arcade à moi. Elle est facile d’assemblage et je trouve les composants de bonne qualité. Que ce soit les sticks ou les boutons, tout répond bien (on peut même choisir entre un bâton ou une boule pour le stick directionnel). En plus des six boutons d’action, des boutons joueur 1 et 2, on a le switch pour allumer et éteindre la borne et contrôler le volume. 

Dans la sélection des jeux, il est possible de choisir quelques options en appuyant sur le bouton 2e joueur, comme la difficulté, ou une option d’affichage pour afficher les lignes comme sur un écran cathodique (car nous avons là un écran plat moderne, et non un à tube). Fort heureusement, il n’y a plus à insérer des pièces pour jouer, et on a juste un panneau factice, j’aurais apprécié un élément en plastique qui ressortirait plutôt qu’un simple autocollant, mais c’est pinailler.

Dans la Capcom Legacy, ce n’est pas seulement 3 jeux, mais 12, ce qui est déjà plus appréciable et rentable :

Même si Street Fighter II revient en 6 éditions différentes, la sélection est quand même très appréciable et nous offre là des jeux mémorables de notre jeunesse et avec des genres assez variés entre baston, plateforme et beat’em up et même shoot’em up.

Si vous n’avez pas encore fait votre liste au Père Noël, cette Arcade 1Up Capcom Legacy saura satisfaire un rêve d’enfant si c’était également le vôtre. Elle est d’ailleurs en petite promotion chez Carrefour.

Quelle était la borne qui vous faisait envie dans votre enfance ?