Avec l’annonce des nouvelles consoles Xbox, nous découvrons un nouveau jargon made by Microsoft. Déjà que les anglophones semblent être troublés par cette foison de nouveaux termes techniques, je n’ose pas imaginer ce que ça donne pour nous Français…
Je vais donc vous expliquer ce qu’est la Xbox Velocity Architecture, une des fonctions les plus importantes des Xbox Series X et Series S.

Grâce à des processeurs (CPU) ultra puissants, mais surtout à la technologie de stockage ultra rapide des SSD, les ingénieurs de Microsoft ont donc développé une fonctionnalité qui va révolutionner notre façon de jouer sur les consoles Xbox.

Evidemment, ce serait trop compliqué de tout expliquer en détail, je vais donc simplifier au maximum.

Nos jeux nécessitent de plus en plus de données pour que l’on puisse bénéficier de mondes ouverts et réalistes, mais le transfert de tous ces Go du disque dur au processeur demande énormément de temps, d’où les temps de chargement, parfois interminables.

La Xbox Velocity Architecture offrira donc aux Xbox de charger plus rapidement les éléments des jeux. En gros, l’utilisation du SSD permettra d’accéder à plus de 100 Go de données pour qu’elles soient immédiatement utilisées par le jeu. Cela supprimera quasiment tous les temps de chargement, mais permettra également de créer de nouvelles expériences, de nouveaux gameplay et avoir un niveau de profondeur et d’immersion encore jamais vus.

Cette technologie offrira également le Quick Resume à nos consoles. Cela signifie que nous pourrons reprendre nos parties instantanément là où on les avait laissées, même si on a plusieurs jeux d’ouverts en même temps. Les mises à jour et les extinctions des consoles n’affecteront pas le Quick Resume.

Alors, est-ce que vous y voyez plus clair ? Avez-vous d’autres questions sur la Xbox Velocity Architecture ? N’hésitez pas à me les poser en commentaire.