Paris Games Week 2018 : une ouverture en fanfare

Chaque année j’ai le même rituel. Je me rends à la soirée d’ouverture de la Paris Games Week pour y retrouver mes amis Ma Vie de Geek et Inforumatik, mais aussi ceux de l’association du Nemcoshow,

Cette édition 2018 du salon parisien a encore tenu toutes ses promesses avec des stands gigantesques proposés par PlayStation, Xbox, Nintendo, Ubisoft, Koch Media, Square Enix, Namco Bandai... Mais aussi des halls complets réunissant les jeux pour enfants, l’eSport et évidemment le rétro-gaming et les copains de chez Nemcoshow chez qui Marcus a pris ses quartiers, comme chaque année !

Le Nemcoshow, meilleur stand ever !

Il est vrai que cette année je me suis un peu moins concentré sur les jeux. J’ai malgré tout testé Pokémon Let’s Go, Sonic Team Racing, Days Gone, ou encore un petit jeu indé que nous avons tous adoré, Skelittle : a Giant Party.

Une fois n’est pas coutume, comme je vais reprendre le travail en 2019 et que c’est peut-être ma dernière Paris Games Week, j’ai profité de l’occasion pour rencontrer du monde.
C’est donc chez Koch Media, Xbox, Minuit Douze, Ubisoft que j’ai roulé ma bosse. Cela m’a permis d’obtenir certains contact qui m’aideront à agrandir ma collection de Steelbook jeu vidéo – qui est la plus grande de France, mais aussi de faire signer celui de Dragon Ball FighterZ par Brigitte Lecordier, la voix française de Son Goku et Son Gohan (mais aussi de Oui-Oui et bien d’autres personnages)

J’ai également eu l’immense plaisir d’assister au Paris Games Week Symphonic, un concert lors duquel un orchestre symphonique des Video Games Live joue les thèmes de jeux vidéo dont les images passent sur un écran géant.
On a eu des frissons avec des musiques issues des Assassin’s Creed, Final Fantasy et autres Zelda et ça a finit en feu d’artifice avec la présence du chanteur original du générique du dessin animé Pokémon en anglais.

Video Games Live

Enfin, j’ai finis cette Paris Games Week avec une note assez négative. La Xbox FanFest Paris 2019 !
C’est très con, car en ma qualité de fan absolu de la Xbox, j’attendais cette soirée avec la plus grande impatience. Et Microsoft nous avait promis une privatisation de son stand pour être tranquilles afin de tester les jeux, mais aussi une grande soirée de rencontres et discussions avec les membres de la Team Xbox France.

Au lieu de cela, le stand a été privatisé 1/2 heure, juste le temps pour nous de faire la queue à un jeu dont on s’est fait virer au bout de 5 minutes…
La soirée ? Bruyante, trop bruyante ! On ne s’entendait pas hurler tant la musique était forte. Les membres de la Team Xbox étaient évidemment peu disponibles et il était quasiment impossible d’obtenir un mini hamburger ou une bière sans avoir à se battre… Alors oui, on a eu un super sac de goodies ! Mais pour moi ça vaut peanuts comparé à la possibilité de passer une soirée à papoter avec Hugues Ouvrard tout en sirotant une bière… Ce que je n’ai pas eu !

Enfin bref, j’espère qu’ils recommenceront l’expérience, mais de manière plus confidentielle et pour les vrais fans, ceux qui se sont saignés pour acheter la toute première Xbox en import US…

Je vais quand même finir sur une note plus positive. la Paris Games Week est une chance que beaucoup d’autres pays, et même mes autres région de France, nous envient. C’est un moment que j’aime retrouver chaque année pour y recharger mes batteries.
J’espère juste que j’aurais la chance de pouvoir y retourner en 2019 malgré mon nouveau travail…

La Paris Games Week c’est ça !

Mais c’est surtout les potes !

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles - 12, 6 et 2 ans - ainsi que d'un petit garçon de 4 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père et ma passion pour le jeu vidéo. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.