Daddy, à quoi tu joues ? #124 – Marvel’s Avengers

Je ne nie pas apprécier les films d’action devant lesquels on pose le cerveau et on regarde les images sans réfléchir, donc j’aime bien un bon film de supers-héros. Alors vous imaginez bien que j’ai sauté sur l’occasion de tester Marvel’s Avengers qui vient de sortir sur Xbox One, PlayStation 4 et PC.

Le jeu de Cristal Dynamics est un peu particulier dans sa conception. En effet, il s’agit d’un “jeu service” déguisé en beat’em up.
Un “jeu service” ? Mais késako ?
C’est un jeu qui comprend des missions dont le but principal est de récupérer un maximum de loot (des ressources et pièces d’équipement) afin d’améliorer votre héros. Ainsi, la durée de vie du mode solo de Marvel’s Avengers n’est que de 8 à 10 heures alors que les missions du mode multijoueur nommé “Initiative” nécessiteront des heures et des heures de jeu afin de monter les Avengers à leur niveau maximum.

Marvel’s Avengers : les supers-héros ne sont pas là pour faire les Comics !

Pour une question de droits, et parce que raconter une nouvelle histoire est quand même plus sympa, le jeu n’a rien à voir avec le Marvel Cinematic Universe. Son scénario est basé sur les comics et des supers méchants tels que MODOK, Taskmaster et Abomination. L’héroïne principale du mode solo est Kamala Khan, alias Miss Marvel, entourée des sempiternels Captain America, Thor, Iron Man, Hulk et Black Widow.

Elle est une polymorphe, c’est-à-dire que son corps est élastique et peut s’allonger à sa guise. Elle a gagné ce pouvoir lors du A-Day, une célébration organisée par les Avengers qui a tourné court à la suite d’une attaque terroriste de grande ampleur qui a rasé la ville de San Francisco et provoqué la disparition tragique du Captain America. A la suite de cette catastrophe de nombreux habitants de la ville ont reçu d’étranges pouvoirs, tout comme Kamala.

Après la dissolution de l’équipe, une entreprise nommée AIM met la main sur toutes les recherches et le matériel de Stark Industries et réalise de terribles expériences sur les Inhumains. Kamala est malgré elle impliquée dans cette sordide affaire et tente de rassembler les Avengers afin de mettre un terme aux agissements de MODOK.

Marvel’s Avengers : choisis ta Destiny…

Le mode solo, bien que sympathique, ne restera pas dans les mémoires. En effet, il est composé de missions sans trop d’intérêt qui ont un trop fort goût de tutoriel pour le multijoueur. On y joue à tour de rôle Kamala et chaque super-héros dans des missions très répétitives où l’on nous demande constamment de nous rendre d’un point A à un point B, de battre une ou plusieurs vagues d’ennemis ou de tenir une position le temps que Jarvis pirate un ordinateur…

Heureusement, de nombreuses cinématiques viennent casser le rythme monotone de l’aventure. Le gameplay est la cause principale de cette lassitude qui s’installe au fil des heures. En effet, il faut trop souvent s’éloigner de l’action pour aller dénicher un coffre bourré de précieuses ressources et les combats ne sont pas vraiment plus passionnants. Bien que nos héros disposent d’un panel de coups assez conséquents, il est parfois un peu poussif de sortir un combo dévastateur. D’autant plus que l’on est très souvent submergés d’ennemis et qu’un simple petit coup stoppe net notre action. De plus, la caméra est particulièrement capricieuse et l’absence de lock sur un adversaire rend les affrontements trop brouillons.

Le système d’esquive et de contre aurait pu jouer en notre faveur, mais l’utilisation peu lisible de cercles de couleur lors des attaques ennemies fait qu’il est trop rare d’éviter de se prendre un coup lorsqu’une nuée de méchants nous submerge.

Pour couronner le tout, la difficulté est très inégale. En effet, même si l’équipement utilisé par notre personnage a un rôle important dans les dégâts subis ou infligés, il n’est pas rare de galérer face à un adversaire de même niveau que notre héros, alors qu’on explosera un boss en moins de deux…

Et comme je l’ai dit dans le sous-titre au-dessus, l’ombre de Destiny plane sur Marvel’s Avengers. Le jeu est conçu sur le même schéma que le FPS de Bungie, c’est-à-dire avec une mise en avant outrancière de la collecte de pièces d’équipement plus puissantes et du multijoueur. On se retrouve donc à refaire en boucle certaines missions avec des partenaires différents qui n’auront de cesse de vous perdre pour aller looter discrètement dans leur coin plutôt que d’aller casser des têtes.

Heureusement, il est possible de couper le matchmaking pour ne jouer qu’avec l’IA, mais c’est bien moins passionnant et la progression de notre personnage s’en trouve réduite.

Cette manie de mettre du multijoueur partout devient particulièrement agaçante pour quelqu’un qui, comme moi, passe son temps à mettre le jeu sur pause car un enfant a soif, qu’un autre saigne, que Madame a besoin de parler…

J’aurais pu faire fi de cette composante si le reste du jeu était parfait. Mais les menus des personnages sont incompréhensibles et ce n’est qu’après quelques heures de jeu qu’on arrive à les appréhender. Graphiquement c’est joli, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard, même si les cinématiques relèvent le niveau. Enfin, la bande son est loin d’être épique, d’autant plus que les dialogues sont plats, que la synchronisation labiale est aux abonnés absents (hormis en VO où le jeu des acteurs est parfait) et que de nombreux bugs ont ternis l’expérience de jeu. Car oui, entre les décalages des paroles avec ce qu’il se passe à l’écran, les superpositions d’images, les freezes et autres nombreux bugs, on peut dire que j’ai été servi ! Et encore, malgré la puissance de ma Xbox One X, j’ai préféré le mode “performance” en limitant le jeu à 1080p et 60 fps pour éviter les ralentissements qu’aurait pu provoquer le mode “graphisme” et ses 4K à 30 fps.

Pour en finir avec mes mécontentements, je tenais également à préciser que Marvel’s Avengers est également bourré de microtransactions. Oui il est possible de tout débloquer en passant des heures et des heures à y jouer, mais tout est récupérable moyennant finances en passant par la case carte bancaire.

Ce qui me rassure par avance, c’est que Cristal Dynamics a prévu de rajouter de nombreux héros, en commençant par Kate Bishop et Spider-Man (qui sera exclusif aux PlayStation, encore une histoire de droits). Les développeurs ont donc prévu un support sur le long terme en pour les DLC, mais aussi de mises à jour, il est donc indéniable qu’ils sauront écouter les volontés des fans.

Marvel’s Avengers : mon avis

Je ne vais pas vous mentir, mon avis est très mitigé sur Marvel’s Avengers. J’aurais nettement préféré un jeu solo, épique et qui m’en met plein la tête durant 15 ou 20 heures. Là, nous avons un jeu avec un criant manque d’action, techniquement dépassé par ce qu’il s’est fait dernièrement et à l’intérêt tout relatif.

Il est probable que les inconditionnels des supers-héros ou de jeux multijoueurs y trouvent leur compte, moi j’ai passé d’excellents moments sur ce jeu, mais ils ont été bien trop peu nombreux.

Finalement, il en ressort une grande frustration qui, je l’espère, disparaîtra au fil des mises à jour qui seront proposées au cours des prochains mois.

ATTENTION PARENTS !!!!!!

Marvel’s Avengers est tout à fait jouable à tout âge, puisqu’hormis une violence relative (pas plus que dans les films) il est dépourvu de langage grossier et d’hémoglobine. Il faudra malgré tout faire attention aux plus jeunes qui pourraient être impressionnés par les gros méchants.
Là où le jeu mérite son classement PEGI 16, c’est à cause de son multijoueur. En effet, il est tout à fait possible de discuter en direct avec les gens avec lesquels on joue. Il peut s’agir de copains de classe, mais également de parfaits inconnus au langage cru voire même plus… Il est donc recommandé de toujours avoir une oreille sur le chat des enfants.

Daddy, à quoi tu joues ? #124 – Marvel's Avengers

Nom du jeu: Marvel's Avengers

Description: Marvel's Avengers est un jeu d'action développé par Crystal Dynamics, il met en scène Kamala Khan (Miss Marvel) qui tente de rassembler les Avengers afin de combattre MODOK.

Note
6/10
6/10

En résumé

Marvel’s Avengers utilise la recette utilisée par Destiny avec une campagne solo sympathique, mais qui manque de pep’s, et surtout un mode “Initiative” jouable en multijoueur dans lequel de très nombreuses missions et une grande quantité de collectibles et autres items à récupérer.

J'aime

  • Un contenu très riche
  • Des héros plutôt bien réussis
  • Une grosse gestion des personnages à customiser
  • L’IA alliée qui assure un max !
  • Un scénario qui tient la route

Je n'aime pas

  • Très redondant, on s’ennuie beaucoup
  • Des combats trop brouillons
  • La caméra agaçante
  • Trop de loot tue le loot
  • De nombreux bugs dérangeants
  • Des temps de chargement trop nombreux et interminables

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles - 12, 6 et 2 ans - ainsi que d'un petit garçon de 4 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père et ma passion pour le jeu vidéo. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.