Daddy, à quoi tu joues ? #130 – Werewolf: The Apocalypse – Earthblood

C’est comme ça, je ne peux pas m’en empêcher, dès qu’il y a un loup-garou ou un dragon à diriger dans un jeu, il faut que je le teste. C’est donc la raison qui m’a poussé à vous proposer mon avis sur Werewolf: The Apocalypse – Earthblood que j’ai fait sur Xbox Series X.

La Terre sur laquelle nous vivons, Gaïa, est un équilibre entre trois forces. Mais le Wyrm, incarnation maléfique poussant le monde à la destruction et au chaos, gagne du terrain grâce l’aide involontaire des humains. En effet, via nos activités, nous détruisons petit à petit les ressources de notre belle planète.

Mais Gaïa dispose d’une armée de protecteurs, des lycanthropes, qui s’oppose aux méfaits d’une méga-entreprise au nom d’Endron qui n’hésite pas à surexploiter le Wyrm afin d’augmenter ses profits au détriment de mère Nature.

Werewolf: The Apocalypse – Earthblood : un Garou coincé dans la gorge…

Cette mise en bouche pour cet action-RPG donnait pourtant envie, mais le côté écolo du scénario est très vite éclipsé par de nombreux problèmes.

Commençons donc par le gameplay. L’histoire nous est proposée via un schéma très classique alternant des cinématiques utilisant le moteur du jeu, des phases d’action ou d’infiltration, puis des dialogues… que les développeurs de Cyanide ont voulu à la manière d’un Mass Effect. Mais les différentes propositions n’ont aucun impact sur la suite de l’histoire et je me suis retrouvé trop souvent à faire des choix “au pif” afin de zapper au plus vite ces phases ennuyantes à souhait.

Le héros, Cahal, a donc la faculté de se transformer en loup ou en loup garou. En fonction des situations, il doit utiliser une de ses trois formes pour déverrouiller une porte, s’infiltrer et tuer discrètement ou pour bourriner en défonçant tout sur son passage. Le tout se fait dans une succession de niveaux à la tristesse monotone tant c’est répétitif.

Graphiquement parlant, on est assez loin de ce que peuvent proposer les Xbox One et PlayStation 4. Alors imaginez que sur ma Xbox Series X l’aspect visuel du jeu ne rendait vraiment pas hommage à ce que l’on est en droit d’attendre d’un jeu du cru 2021.

En effet, les animations sont rigides, les textures baveuses et les décors insipides. On retrouve d’ailleurs trop souvent les mêmes adversaires copié-collés un peu partout et il en va de même pour les différents éléments d’habillage.

La seule chose qui rattrape le coup est la bande-son, mais encore faut-il être amateur de musique de type hard-rock. Car oui, afin de rythmer les combats de Werewolf: The Apocalypse – Earthblood, les développeurs nous envahissent la tête d’une bande-son brutale que DOOM ne renierait pas.

Werewolf: The Apocalypse – Earthblood : Mon avis

Mon avis sur Werewolf: The Apocalypse – Earthblood se résume en un mot, déception. En effet, les différents éléments de gameplay et le scénario auraient pu rendre le jeu attrayant, voire même amusant, mais c’est tout le contraire.

Le jeu se termine en environ huit heures, avec des Trophées/Succès qui se débloquent sans trop de difficulté, ce qui fait que Werewolf: The Apocalypse – Earthblood pourra attirer les chasseurs de Trophées et de 1000 G faciles à glaner, les autres s’ennuieront rapidement et le délaisseront en moins de deux heures…

ATTENTION PARENTS

Werewolf: The Apocalypse – Earthblood est un jeu avec de la violence, beaucoup de violence. Des litres de sang volent dans tous les sens et notre loup garou n’hésite pas à tailler ses ennemis en pièces et à en arracher des membres… Il est donc fortement déconseillé de le mettre en les mains des plus jeunes.
Faites également attention qu’ils ne soient pas derrière vous à vous regarder si vous y jouer.

Mes derniers tests :

Daddy, à quoi tu joues ? #130 – Werewolf: The Apocalypse - Earthblood

Nom du jeu: Werewolf: The Apocalypse - Earthblood

Description: Werewolf: The Apocalypse - Earthblood est un jeu d'action-RPG à la troisième personne en cours de production, développé par Cyanide et édité par Nacon. L'univers du jeu prend place dans le Monde des ténèbres de White Wolf Publishing et est basé sur le jeu de rôle sur table Loup-garou : L'Apocalypse.

[ More ]

Note
4/10
4/10

En résumé

Werewolf: The Apocalypse – Earthblood aurait pu être un bon jeu, malheureusement sa réalisation datée, tout juste digne d’une PS3/Xbox 360, et son gameplay poussif en font un jeu qui ne saura ravir que les chasseurs de Trophées/Succès. Les autres, passez votre chemin.

J'aime

  • Le thème écolo
  • Les 3 transformations du héros
  • Les affrontements pêchus

Je n'aime pas

  • La réalisation datée
  • Un scénario à la ramasse
  • Les choix qui n’ont aucun impact sur la suite
  • Trop répétitif
  • L’IA aux fraises

Daddy Gamer Chief

Papa de trois petites demoiselles - 12, 6 et 2 ans - ainsi que d'un petit garçon de 4 ans, j'arrive tout de même à concilier mon travail, mon rôle de père et ma passion pour le jeu vidéo. De ce fait, j'ai créé ce blog afin de partager avec vous tous mes passions, mais aussi mes expériences vidéo-ludiques avec mes enfants. Ce blog n'a pas vocation à remplacer les grands sites mais bien de faire partager avec le plus grand nombre ce qu'est la vie de papa gamer avec quatre enfants.

Vous aimerez aussi...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.